Bergers australiens, Malinois... Pourquoi les abandons des chiens "à la mode" ne cessent d'augmenter

C'est un constat que les défenseurs des animaux redoutent chaque année. La SPA vient de publier son bilan annuel 2023. Le nombre d'abandons ne cesse d'augmenter, notamment des chiens "à la mode", et celui des adoptions diminue légèrement. Le combat continue pour les milliers de bénévoles de l'association.

Des refuges saturés tout au long de l'année, avec des adoptions légèrement à la baisse. C'est comme cela que la SPA (la Société Protectrice des Animaux) résume en une phrase le bilan de l'année 2023.

44 844 animaux abandonnés ou maltraités ont été pris en charge par l'association l'année dernière. Dans le détail, ce triste bilan concerne 28 652 chats, 13 124 chiens et 3 068 animaux de compagnie (NAC), équidés et animaux de ferme.

"Beaucoup de propriétaires les abandonnent"

Cette hausse des abandons s'explique notamment par la problématique des chiens "à la mode", qui nécessitent des connaissances que les propriétaires ne possèdent pas ou peu. 

Beaucoup de gens veulent des chiens qui figurent dans le top 10 des chiens préférés des Français.

Anne-Marie Choquet, responsable SPA Nord

Bergers australiens, Malinois, American Staffordshire terriers, figurent dans le Top 10 des chiens préférés des Français. Il s'agit, pour la plupart, de chiens de travail. "Si un chien de travail n'est pas bien dressé, si son maître ne lui fait pas faire une activité quotidienne, il peut avoir un comportement agressif et beaucoup de propriétaires les abandonnent", témoigne Anne-Marie Choquet de la SPA. 

Des adoptions en légère diminution

En parallèle, 40 587 animaux, dont 25 228 chats et 12 476 chiens, ont trouvé une nouvelle famille, dans les 64 refuges et maison SPA. Un niveau d'adoption légèrement en baisse toutefois (-1,5%). Là aussi, le phénomène des chiens "à la mode" explique en partie cette baisse. "Quand ses chiens sont ramenés dans les refuges, il faut les rééduquer avant de les replacer dans des familles. Cela prend du temps et le choix des nouvelles familles adoptantes est primordial pour ces compagnons si particuliers" rappelle Anne-Marie Chouquet. 

Les grandes tendances de ce bilan 2023 de la SPA se retrouvent en Normandie. 2 003 animaux ont été pris en charge par les quatre refuges de la SPA (Étalondes, Cabourg, Tollevast et Pervenchères), soit la même tendance qu'en 2022. 1 829 animaux ont été adoptés, soit 8% de plus qu'en 2022. 

La maltraitance animale également à la hausse

L'année qui vient de s'achever aura aussi été marquée par la hausse des cas de maltraitance sur les animaux. Sur le terrain, les 1 139 délégués enquêteurs de la SPA ont vérifié les signalements de maltraitance reçus par l'association. Au total, 27 000 cas ont été traités, soit une augmentation de 16% par rapport à l'année 2022. 

Ces signalements de maltraitance ont débouché sur plus de 17 000 enquêtes sur le terrain. Près de 4 000 animaux ont été sauvés et cédés à la SPA, dans le cadre de dossiers juridiques. 

2024 la lutte continue

Pour cette année 2024, la SPA souhaite continuer et accentuer son combat contre "l'animal-objet". L'interdiction de vendre des chiens et des chats dans les animaleries est effective en France, depuis le 1ᵉʳ janvier. L'association se félicite pour cette "grande avancée" mais souhaite élargir la loi aux NAC (les nouveaux animaux de compagnie) et à la vente des animaux dans les salons et les foires. 

Une bataille de plus pour les salariés et les 5 000 bénévoles de la SPA. 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité