• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le 6 décembre 2016, Vanessa Melet disparaissait à Langrune-sur-Mer : un avis de recherche international est relancé

Sa maman, Annick, dépose chaque jour des fleurs auprès de sa photo, dans le salon. Sans jamais perdre espoir. / © A.DAIGLE
Sa maman, Annick, dépose chaque jour des fleurs auprès de sa photo, dans le salon. Sans jamais perdre espoir. / © A.DAIGLE

La jeune femme aura, bientôt, 40 ans et sa famille s'apprête à vivre un troisième Noël sans elle. Vanessa Melet s'est volatilisée le 6 décembre 2016 alors qu'elle sortait prendre l'air. Sa mère a porté plainte contre X , se porte partie civile et un avis de recherche international est relancé. 

Par Alexandra Huctin

"C'est dur à cette période de l'année : l'approche des fêtes, cette date anniversaire du 6 décembre. Avoir la force d'imaginer un autre réveillon sans elle, le troisiène cette année... et puis son anniversaire en février", avoue Annick Daigle, maman-courage qui soulève ciel et terre depuis 2 ans pour retrouver sa fille disparue, Vanessa Melet. 

La jeune femme qui aura 40 ans le 7 février prochain, s'est volatilisée le 6 décembre 2016. "Il était très tôt. Une heure inhabituelle pour elle. Elle est sortie en polaire et sweat sans manche à capuche pour aller marcher. elle n'est jamais revenue", confie sa mère. "Je reste persuadée qu'on l'a enlevée et séquestrée. Elle souffrait et quelqu'un a sû la manipuler."

Les gendarmes aussi ont travaillé sur cette hypothèse et d'autres. Les chiens des enquêteurs ont perdu sa trace à 150 mètres de la maison en direction de la digue. 

D'autres certitudes il n'y en a pas. Vanessa Melet n'a pris avec elle ni papiers, ni argent. Impossible de suivre la moindre trace. Rien.
 


Pour qu'on n'oublie pas sa fille et que son visage reste présent sur les réseaux sociaux et sur les murs des villes, sa maman fabrique régulièrement de nouvelles affiches qu'elle diffuse un peu partout :
 


Plainte contre x

Annick, sa maman, affirme qu'elle se sent considérée par les enquêteurs qui l'appellent tous les 15 jours pour faire le point. Mais elle vient de comprendre qu'on ne lui dit pas tout et elle ressent depuis quelques temps, le besoin de lire le dossier, d'avoir accès aux pièces et conclusions des enquêteurs : "Alors pour ça je prends un avocat et je viens de me porter partie civile tout en portant plainte contre X."
Une démarche incontournable. "Vous comprenez, Je veux voir toutes les pièces, j'en ai besoin", martèle t-elle.


Avis de recherche international


Avec cette deuxième année de recherche qui s'enclenche, un autre fait nouveau redonne un peu d'espoir à la famille : l'enquête est relancée à l'international avec un nouvel avis de recherche publié hors frontière. Cela avait déjà été fait au tout début de l'affaire. Mais depuis il peut y avoir de nouvelles pistes à explorer, de nouveaux éléments sont espérés. 

Sur Facebook, les appels sont un peu partout relayés pour retrouver Vanessa, en marge de l'enquête officielle : 
 

Sur le même sujet

Les nouveaux locaux d'Emmaüs à Lillebonne

Les + Lus