80 ans du Débarquement. Sitôt atterris, les parachutistes britanniques invités à... se déclarer aux douanes

En parallèle des cérémonies du 80e anniversaire du Débarquement, de nombreux évènements festifs sont organisés par les militaires des pays alliés. Mercredi 5 juin, des soldats britanniques ont participé à un grand parachutage à Sannerville avant d'avoir une petite surprise à l'atterrissage.

Ce mercredi 5 juin 2024, plus de 400 militaires (274 Britanniques, 40 Belges et 30 Américains) ont sauté d'avions de combat pour atterrir à Sanerville, dans la Calvados. Il s'agissait du plus grand évènement de parachutage organisé dans le département pour ces commémorations du Débarquement de juin 1944.

Pour suivre les cérémonies et toutes les infos de la journée de commémoration du 6 juin en direct, suivez ce lien. 

durée de la vidéo : 00h00mn14s
Parachutage de Sannerville ©France Télévisions

Des contrôles aux frontières

Amitié interalliée ou pas, on ne badine pas avec les règles aux frontières. Depuis le Brexit, les contrôles douaniers sont obligatoires entre la France et la Grande-Bretagne, et les soldats de sa Majesté parachutés en Normandie n'ont pas échappé à la règle. Pas plus que les Américains d'ailleurs.

C'est un bureau de douane déporté spécialement pour l'évènement alors qu'habituellement nous contrôlons sur nos postes frontaliers, à Ouistreham. Ils arrivent d'Angleterre, donc hors de l'espace Shengen. La douane a un rôle de garde-frontière et pour ces raisons-là, nous faisons ces contrôles migratoires en validant leurs passeports.

Jonathan Monti, Chef divisionnaire Direction des Douanes à Caen

Pas rancunier pour un sou, un soldat britannique remercie la France pour son accueil, et ce, même si les conditions d'atterrissage n'ont pas été les meilleures. "C'était assez venteux. J'ai atterri dans un champ de maïs, en plein dans un trou boueux, et maintenant, je nettoie la saleté, mais je suis content d'être là, merci beaucoup de nous accueillir ainsi".

Car plusieurs milliers de spectateurs étaient réunis pour accueillir chaleureusement les paras, ravis d'avoir assisté à pareil spectacle. Une rumeur annonçait que le Prince William arriverait aussi, par hélicoptère. Finalement, ceux qui espéraient le voir ont été déçus. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité