Alors qu'une interne a failli mourir étranglée, les Urgences de Bayeux se mettent en grève

Photo d'illustration / © Stéphanie Para/Maxppp
Photo d'illustration / © Stéphanie Para/Maxppp

Depuis l'agression d'une interne le 25 septembre dernier, les Urgences de Bayeux ont rejoint le mouvement de grève national ce 8 octobre 2019. Le manque de médecin de ville met sous tension le service surchargé de patients qui s'agacent et qui deviennent parfois agressifs. La grève doit durer.

Par Alexandra Huctin

"S'il n'avait  pas essayé de l'étrangler au milieu du service, elle serait peut-être morte toute seule dans un box", explique encore toute émue le Dr Magali Labidi, chef du service des Urgences de Caen.
Ce 25 septembre 2019, son interne est violemment attrappée par le cou, elle tombe au sol et perd connaissance. son agresseur est le patient à qui elle vient de demander d'attendre ses résultats et qui monte en pression sur son siège. "C'est quelqu'un de violent que l'on connaît. Mais il n'y a pas de vigile, personne à qui ont peut demander de garder un oeil dessus."

La scène s'est déroulée au milieu du couloir et très vite ses collègues interviennent et les gendarmes sont appelés . "C'est ce qui l'a sauvé."

Depuis l'homme violent a été condamné à un an de prison ferme en comparution immédiate. Mais après ? Le traumatisme est important dans le service. 

Un service en grève qui assurera sa mission quand même


"On ne peut pas tout bloquer avec une grève donc bien sûr l'astreinte est respectée. Mais ça ne peut pas continuer à se dégrader comme ça", explique Magali Labidi. Sa direction est à l'écoute, mais pourra t-elle lui financer un système d'alerte sonore efficace dans le service ? Peuvent-ils espérer un vigile sécurité à l'entrée ? 
Les 15 médecins (nombreux car il y a beaucoup de temps partiels) du service sont tous en grève, et les soignants les ont rejoint dans le mouvement. Pour le montrer, il porteront un brassard.
 
Le personnel des Urgences de Bayeux est en grève pour plusieurs semaines / © DR
Le personnel des Urgences de Bayeux est en grève pour plusieurs semaines / © DR



Et pourtant Bayeux, n'est pas un hôpital qui manque de praticiens comparé à Flers, et d'autres petits hôpitaux. Mais le contexte général est difficile, "comme partout. C'est pour cela qu'on a rejoint le mouvement national et que ça pourrait durer."
 

Suractivité suite à la baisse du nombre de généralistes dans le Bessin


4 médecins de ville ont récemment pris leur retraite dans le Bessin, sans remplaçants pour continuer l'activité du cabinet. "Très vites les généralistes de Bayeux ont été surbookés et ça y 'est ils ne prennent plus de nouveaux patients."

Résultat, les patients "abandonnés" trouvent refuge aux Urgences. Et ils viennent dans le service pour une ordonnance, engorgeant du coup un service déjà sous tension. 

La grève est prévue jusqu'au 1O novembre et pourrait être reconduite. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus