Rentrée scolaire : recherche familles d'accueil pour étudiants étrangers

Publié le Mis à jour le

L'heure de la rentrée a sonné ce jeudi 1er septembre 2022 pour des millions de jeunes Français. Elle a également sonné pour des jeunes étudiants étrangers qui souhaitent faire leurs études en France. Outre le lycée, ces jeunes doivent aussi, le plus souvent, trouver des familles d'accueil.

Elles ont 16 ans et viennent d'arriver à Bayeux, dans le Calvados, directement de Norvège. Ces jeunes filles ont décidé de poursuivre leurs études dans le lycée Alain-Chartier de Bayeux (Calvados).

Cet établissement accueille une section norvégienne depuis 1979. Comme tous les ans, à la même période, des lycéennes venues de Norvège viennent poursuivre leurs études en Normandie. Elles entament une seconde, avec pour seul bagage, deux heures de Français par semaine, depuis 3 ans dans leur collège. Pendant la semaine de cours, elles sont à l'internat, mais pour les week-ends et certaines semaines de vacances, elles ont besoin d'une famille d'accueil.  Des familles qui doivent offrir le gîte et le couvert mais pas seulement.

On recherche toujours des familles qui peuvent faire découvrir aux jeunes le mode de vie à la française, sa culture. C'est le critère qui importe à nos yeux quand on rencontre les familles. Nos jeunes filles sont en immersion pour apprendre la langue notamment. A l'issue de cette année de seconde, elles iront en appartement et seront indépendantes.

Ida Thorbjornsen

Responsable de la section norvégienne du lycée Alain-Chartier de Bayeux

L'établissement bayeusain se charge de trouver les familles qui vont accueillir ces jeunes lycéennes les week-ends et pendant une partie de leurs vacances scolaires.

Quels critères pour être famille d'accueil ?

Toutes les familles peuvent accueillir un lycéen ou une lycéenne venant d'un pays étranger à la maison. Une seule exception à la règle. Un homme seul chez lui n'est pas éligible, les jeunes étant la plupart du temps mineurs. Pour le reste, tout est ouvert, les familles devant quand même pouvoir mettre une chambre et un lit à disposition de l'étudiant. Pour se faire aider dans leurs démarches, les lycéens étrangers peuvent faire appel à l'association WEP.

Cette structure associative favorise le placement de jeunes étudiants français à l'étranger et à l'inverse, elle aide les lycéens du monde entier qui souhaitent venir en France à trouver une famille d'accueil. Les jeunes viennent pour une période de 6 à 12 mois. Leur objectif, devenir bilingue et apprendre la culture française. Pour cette rentrée de septembre 2022, l'antenne caennaise de l'association s'occupe de 24 étudiants étrangers. Ils viennent de tous les horizons, des États-Unis, du Japon, d'Australie et des principaux pays européens, comme l'Espagne, l'Italie ou l'Allemagne. Chaque candidature de famille est minutieusement regardée avant d'être validée. 

Je vais à la rencontre des familles pour faire connaissance, voir la maison et vérifier que la famille dispose bien d'une chambre et d'un vrai lit pour l'étudiant. Je vérifie également que le lycée, proche du lieu d'habitation accueille bien de jeunes lycéens étrangers pour un semestre minimum.

Manon Favereaux

Coordinatrice de l'association WEP en Normandie

Les familles d'accueil ne touchent pas d'indemnités pour recevoir les jeunes. Ceux-ci sont demi-pensionnaire au lycée et seul le petit déjeuner et le diner sont à la charge de la cellule familiale en semaine. Les week-ends, en revanche, le jeune reste à la charge de la famille, comme n'importe quel membre de la fratrie. 

"Si la famille va au restaurant, le week-end, au cinéma ou au théâtre, le jeune est censé payer sa part, ils ont, pour la plupart, de l'argent de poche que leurs parents leur ont donné avant de partir" , précise Manon Favereaux. Les familles n'ont pas à leur charge les dépenses personnelles des jeunes, comme les frais de cantine ou de carte de bus. Ils sont assurés également pour ce qui est des frais médicaux.

C'est la deuxième fois que nous accueillons à la maison un jeune étudiant étranger. L'année dernière, c'était un lycéen suisse, cette année, Gael arrive du Mexique. Nous aimons faire partager notre façon de vivre. On aime également faire apprendre notre langue et pour cela, on s'oblige à bien parler français pour se faire comprendre. C'est une source d'enrichissement pour lui et pour nous aussi.

Emmanuelle Chastel

Famille d'accueil avec son mari et son fils au nord de Rouen (76)

Les familles d'accueil s'engagent pour l'année scolaire. Si vous êtes intéressés pour accueillir sous votre toit des jeunes lycéens étrangers, l'association recherche des familles pour janvier 2023. Vous pouvez contacter Manon Favereaux au 06 76 22 63 28 ou sur l'adresse manonfavereaux@wep.fr

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité