Cet article date de plus de 4 ans

Cabourg: Une centaine de caravanes sur le Stade Sastre

Une centaine de caravanes des gens du voyage s'est intallée dans l'enceinte du Stade Sastre, sur les pelouses, près des infrastructures depuis hier, dimanche 23 juillet. Un choix de terrain contesté par le maire de Cabourg qui a fait savoir qu'il portait l'affaire devant le préfet du Calvados. 
C'est une tradition. Chaque été voit revenir les grands rassemblements des gens du voyage. Parfois, pour des raisons oecuméniques, culturelles ou tout simplement familiales. Ces grands rassemblements ne trouvent pas toujours de lieu d'acceuil et suscitent des polémiques entre mairie et gens du voyage.

C'est le cas à Cabourg où, dimanche 23 juillet, dans l'après midi, une centaine de caravanes de gens du voyage s'est installée dans l'enceinte du Stade Sastre. Pour entrer, reconnaissent-ils, ils ont dû pousser un gros caillou qui obstruait le passage et ouvrir un portail. Mais disent-ils une demande d'installation sur ce terrain a été envoyée depuis plusieurs mois à la Mairie et est restée sans réponse. Ils affirment que le terrain de l'intercommunalité prévu pour les grands rassemblements est insalubre, inondable et infesté de moustiques. Enfin, ils confirment que leur rassemblement ne devrait durer que jusqu'à dimanche prochain, 30 juillet.

Côté mairie, on est furieux. Comme mis devant le fait accompli. Le maire de Cabourg, Tristan Duval affirme ne jamais avoir reçu de courrier de demande d'installation.

Bref, entre les gens du voyage et la mairie de Cabourg la situation est tendue. Même si du côté des gens du voyage: on se déclare prêt à discuter, on promet de payer l'eau et l'électricité et à laisser le terrain propre après le départ.
Pour l'heure, la mairie de Cabourg a fait savoir son mécontentement en préfecture. 

A suivre sur cette page: le reportage de Pierre Marie Puaud et Thierry Cléon pour le 19/20 de France 3 Normandie Caen avec la participation du maire de Cabourg, Tristan Duval.
durée de la vidéo: 01 min 29
le gens du voyage à Cabourg






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gens du voyage société