Calvados : les mineurs étrangers isolés menacés d'exclusion

Les personnels éducatifs des foyers d'accueil du Calvados manifestaient ce matin devant la direction départementale Enfance Famille. Selon eux, le manque de place dans les structures d'accueil pousserait leur direction vers une préférence nationale marquée au détriment des mineurs étrangers isolés

Manifestation des personnels éducatifs, ce matin, devant la Direction Départementale Enfance et Famille, inquiets de l'avenir des mineurs étrangers isolés dans les centres d'accueil du Calvados
Manifestation des personnels éducatifs, ce matin, devant la Direction Départementale Enfance et Famille, inquiets de l'avenir des mineurs étrangers isolés dans les centres d'accueil du Calvados © france 3 Basse Normandie

Dans le Calvados, ils sont 170 mineurs étrangers isolés (MIE) à dépendre des Services Sociaux Départementaux de l'enfance. Ils sont actuellement accueillis dans 4 foyers éducatifs et dans le SAMIE ( Service d'Accueil pour mineurs étrangers isolés). 
Pour faire face à la saturation des équipements en internat, le Département souhaiterait, aujourd'hui, "anticiper le passage des plus âgés dans les services de suite pour libérer des places aux jeunes sur liste d’attente", explique Eric Bouffeteau, directeur enfance et famille du conseil départemental à nos collègues de Ouest France. Les services de suite, ce sont des chambres dans des foyers de jeunes travailleurs, des résidences étudiantes ou encore des chambres d’hôtel où les mineurs étrangers isolés sont hébergés seuls ou en colocation.
Les personnels éducatifs des foyers contestent cette simple vision des faits et redoutent la mise en place d'une " préférence nationale" pour les mineurs français placés en foyer d'accueil et l'abandon d'un suivi éducatif correct pour les mineurs étrangers isolés.
En Basse Normandie, la Direction Départementale de la Solidarité s'occupent de 2 300 mineurs. Seul 1/3 d'entre eux sont placés ( soit 760 jeunes français placés ou jeunes étrangers sans famille) les autres vivant dans des familles d'accueil.

durée de la vidéo: 02 min 07
Calvados : les mineurs étrangers isolés menacés d'exclusion





La réponse officile du département du Calvados à 17h45 le 22.05.2015 via Twitter

Mineurs isolés étrangers : pas de traitement différencié
Face aux récentes interrogations concernant les mineurs isolés étrangers, le Département du Calvados tient à rappeler les éléments suivants : le département accueille et prend en charge actuellement 125 mineurs isolés étrangers (aide au logement, bilan médical, aides administratives, etc.) et 44 jeunes majeurs étrangers en parcours d’autonomisation.
Face à la saturation des établissements accueillant des mineurs en difficulté, le Département a pris la décision de réviser, pour mieux les adapter, les modalités de prise en charge des plus âgés d’entre eux, qu’ils soient étrangers ou non. Il n’est donc pas question de « faire de la place aux jeunes français » !

Il s’agit d’anticiper le passage des plus âgés dans des services de suite pour permettre l’accueil des plus jeunes nécessitant une prise en charge et actuellement sur liste d’attente, pour que le Département puisse remplir l’ensemble de ses missions de protection de l’enfance.

Rappelons également que l’accueil des mineurs isolés étrangers devrait en principe relever de l’Etat et ne fait aujourd’hui l’objet d’aucune compensation financière.

Pour le docteur Michel Roca, Vice-Président du Département ayant notamment en charge la protection de l’enfance : « il est inadmissible d’imaginer un seul instant que le Département puisse envisager un traitement différencié des mineurs, quelle que soit leur origine. »

Article publié le 22 mai 2015 par le service presse du conseil Départemental du Calvados


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société solidarité manifestation économie social
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter