Cet article date de plus de 4 ans

De Caen à Ouistreham en bus et en photo

Petit road movie, non pas sur la route 66 mais avec le bus 61, le Caen-Ouistreham. Récit en photo, en noir et blanc. 
"Tout commence gare de Caen, le soleil cogne. Le 61 a pris ses passagers, il est à un feu. Je fais un signe au chauffeur,sympa, il me laisse quand même monter. Un euro cinquante pour la plage! Le ticket composté, je découvre mes premiers voisins de trajet. 


Ambiance déjà balnéaire, tongs et sacs de plages, c'est le décor du 61 pour Ouistreham...


Arrêt Tour Leroy, certains attendaient de pied  ferme ce bus car le précédent était complet! 
 


Aurélien me raconte qu'il va à la plage deux trois par semaine en bus. Puisqu'il n'a pas son permis. Comme Priscillia, ou encore Esther:  le bus est rempli d'une jeunesse assoiffée de soleil

On quitte la ville et on longe l'Orne...



Arrivée Riva Bella, tout le monde descend...

 

 
Ouistreham la balnéaire, short à fleur, tongs et doudounes, chemisier vintage, ambiance Dday sous les parasols...
 

 


 


Rencontre avec Sylvain, vendeur de glaces depuis 25 ans. Lui déplore qu'il n'y ait pas plus de bus venant de Caen. "A chaque arrivée, ça déferle. Et puis on fait quand même partie de Caen-la-Mer alors on pourrait avoir plus de bus". 

 

La chaleur s'intensifie, la plage est au bout du chemin...

 

Qui dit plage, dit pression immobilière et ça construit à deux pas du rivage 

La plage, la plage...

 

 

 

La plage ultrasurveillée...

La fumée du ferry, la plage, les copains...
 

Voilà, le road moavie s'arrête là. Le 61 est revenu dans l'autre sens. Dans le bus, les passagers avaient du sable collé au visage, quelques coups de soleil et le sourire. La vie quoi. 
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
photographie culture art