Gastronomie des Fjords: une histoire belge au goût amer

A Ouistreham, depuis 15 jours désormais, onze salariés de l'entreprise Gastronomie des Fjords sont abandonnés par leur direction. Délocalisation en Belgique, licenciements: le sort de cette entreprise semble bien incertain. 

Ils surveillent leur usine. Par crainte que leur outil de travail ne disparaisse. Chaque jour, comme certains parmi eux le font depuis 20 ans, ils pointent à 6 heures du matin.  Ils sont onze, onze salariés qui depuis près de 21 jours passent de bien mauvaises nuits. Car le patron de leur usine Gastronomie des Fjords, spécialisée dans la fabrication de produits frais ou surgelés à base de produits de la mer, s'est envolé.

Déménagement ou licenciement 

Ce directeur belge n'est pas réapparu depuis le 8 octobre et le groupe Setraco qui a racheté l'usine en 2005 est lui aussi injoignable.  Pourtant, le groupe Setraco semble avoir des projets pour l'usine de Ouistreham:  délocaliser son activité en Belgique, son pays d'origine, un pays où les salariés sont invités à déménager. Autre option:  le licenciement économique.
Mercredi dernier, les salariés ont reçu une convocation à un entretien préalable au licenciement. Mais la direction n'est finalement pas venue. 

Ce soir, les salariés se réuniront avec leur avocate. Des négociations pourraient advenir dans les heures qui suivront. 

Reportage d'Hélène Jacques et Jean-Michel Guillaud. 

Intervenants: Paul Messaoudi, logisticien salarié depuis 8 ans
Sandra Augrain, agent de production
Jean-Marie Poullain, responsable de maintenance