Les agriculteurs appelés à manifester sur le périphérique de Caen ce mardi 8 octobre

ARCHIVE : manifestation des agriculteurs en janvier 2016 sur le périphérique de Caen / © Charly Triballeau/AFP
ARCHIVE : manifestation des agriculteurs en janvier 2016 sur le périphérique de Caen / © Charly Triballeau/AFP

La FNSEA et les Jeunes Agriculteurs ont lancé un appel national à manifester ce mardi 8 octobre pour dénoncer "le manque de considération" dont est victime cette profession. Dans le Calvados, le rendez-vous est fixé place Foch à Caen, en passant par le périphérique.

Par CM

Depuis plusieurs semaines, la grogne monte de nouveau dans le monde paysan. Les "feux de la colère" allumés un peu partout en France par la FNSEA et les Jeunes Agriculteurs en sont la première expression. Les deux organisations syndicales ont décidé de passer à la vitesse supérieure en lançant un appel national à manifester ce mardi 8 octobre.
 
Dans une vidéo publiée sur Twitter le 26 septembre dernier, Jérôme Despey, secrétaire général de la FNSEA, indique que "le 8 octobre, dans chacun de nos départements entre 11 heures et 14 heures, nous allons bloquer les axes routiers de notre pays pour que le gouvernement apporte les réponses adéquates à la situation que vivent nos agriculteurs."  L'organisation syndicale et son partenaire, les JA, dénoncent notamment "les distorisons de concurrence voulues par le gouvernement en important une alimentation (...) qui n'est pas produite dans les mêmes conditions et les mêmes standards demandés aux agriculteurs français".

Les deux syndicats pointent également du doigt "une déconsidération pour l'agriculture" ou "agribashing", une expression qu'elles utilisent depuis plusieurs mois. La journée de mobilisation de ce mardi 8 octobre se fera d'ailleurs sous le slogan "France, veux-tu encore de tes paysans ?" et c'est sous cet angle que la FDSEA et les JA du Calvados annoncent la mobilisation dans le département. "Nous sommes jugés, critiqués et des poulaillers sont incendiés. C’est insupportable ! Les agriculteurs n’en peuvent plus de se sentir injustement montrés du doigt !", affirment les deux organisations syndicales. Outre l'affaire des trois poulaillers incendiés dans l'Orne, les agriculteurs sont également remontés contre les arrêtés anti-pesticide pris par des maires aux abords des habitations.
 
A Caen, le rendez-vous est fixé de 10 heures à 16 heures place Foch, aux abords de la Prairie. Mais, plus concrètement, les manifestants n'atteindront ce point de rendez-vous qu'à l'heure du déjeuner. Auparavant, les tracteurs vont défiler sur le périphérique de Caen à partir de 10 heures 30 et devraient effectuer deux tours de la ceinture de l'agglomération. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Banque alimentaire : l'importance des bénévoles

Les + Lus