• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

“C'est un monument aux morts de papier” : la mémoire préservée à Caen au Service Historique de la Défense

Fichier Service historique de la Défense, Caen avril 2019 / © France 3 Normandie
Fichier Service historique de la Défense, Caen avril 2019 / © France 3 Normandie

Dans son centre d'archives caennais, le Service Historique de la Défense conserve des milliers de documents d'archives relatifs aux victimes des conflits contemporains, notamment des deux guerres mondiales. Nous vous proposons une immersion dans ce précieux lieu de mémoire, où la vie se raconte.

Par Pascal Lebeurier

Dossiers nominatifs, lettres, notes,  registres, listes, fiches avec photographies, rapports : la division des archives des victimes des conflits contemporains, située à Caen, conserve plusieurs kilomètres linéaires d’archives. Classés dans des milliers de boîtes, ces documents préservent la mémoire des victimes de toutes les guerres où la France a été engagée depuis 1915. Des victimes militaires, tuées lors des combats. Mais aussi des civils, victimes de la barbarie nazie. 

En consultant des dossiers nominatifs, les chercheurs, historiens et écrivains reconstruisent des parcours individuels et des récits de vie. Ce centre d’archives ouvert au grand public permet ainsi à de nombreuses personnes de mieux connaître leur histoire familiale, de retracer la vie de leurs parents, grands-parents et autres membres de leurs familles.
 

C'est un monument aux morts de papier, un monument des morts de l'armée française au sens très large. Des morts venant de France, des colonies, des départements et territoires d'outre-mer
Alain Alexandra, chef de la Division des archives des victimes des conflits contemporains


Le Service historique de la Défense est implanté à Vincennes et dans différents centres provinciaux. Nous vous proposons de découvrir le centre historique des archives de Caen en compagnie de son responsable, Alain Alexandra, et de certains de ces usagers : un chercheur de la Fondation pour la mémoire de la déportation, un étudiant en histoire et Mireille, à la recherche d'éléments sur le parcours de ses deux oncles lors de la seconde guerre mondiale.
 

Episode 1 : Un monument aux morts de papier

Alain  Alexandra, chef de service, dresse un panorama des documents conservés dans cette longue chaîne de plusieurs kilomètres d'archives et présente quelques dossiers, notamment celui d'un soldat sénégalais au destin tragique.
 

Service Historique de la Défense, feuilleton 1/4, avril 2019

Intervenant :Alain Alexandra, chef de la division des archives des victimes des conflits contemporains


Episode 2 : Mireille à la recherche de ses deux oncles prisonniers de guerre

Comme la majorité des prisonniers français détenus en Allemagne, les deux oncles de Mireille n'ont pas beaucoup parlé de leur captivité. Avec l'aide d'Alain Alexandra, elle tente de retracer leurs parcours durant la seconde guerre mondiale.
 
Service Historique de la Défense, feuilleton 2/4
Intervenants Alain Alexandra, chef de la division des archives des victimes des conflits contemporain / Mireille Riffaud


Episode 3 : la Fondation pour la mémoire de la déportation

Des chercheurs de la Fondation pour la mémoire de la déportation poursuivent leur quête pour recenser les déportés partis de France. A ce jour, leur liste comprend 91000 noms et ils continuent leurs recherches méticuleuses dans les dossiers d'archives. Le Service historique de la Défense conserve des documents saisissants sur les camps de concentation, notamment des registres originaux et des lettres de déportés.
Centre historique des archives de la Défense, feuilleton 3/4

Intervenants : Arnaud Bouligny, chercheur de la fondation pour la mémoire de la Déportation/ Marie-José Chombart de Lauwe, présidente de la fondation pour la mémoire de la Déportation / Alain Alexandra, chef de la division des archives des victimes des conflits contemporain

 

Episode 4 : Jules, étudiant en histoire, et la mémoire des Harkis


Joseph, étudiant en Histoire de l'université de Caen, est un habitué de la salle de lecture. Dans le cadre de son travail de recherche sur le rôle des harkis auprès de l'armée française pendant la guerre d'Algérie, il doit consulter plus de 1800 dossiers nominatifs, un travail fastidieux et de très longue haleine.
 
Service Historique de la Défense, feuilleton 4/4
 

Intervenants: Joseph Piccinato, étudiant en master 2 histoire, Université de Caen / Alain Alexandra, chef de la division des archives des victimes des conflits contemporains

Ce feuilleton est signé Pierre-Marie Puaud, Jean-Michel Guillaud, Cyril Duponchel, Bastien Odolant, Choltide Moschetti, Amandine Myhié et Marc Michel.

Sur le même sujet

Rouen port céréalier : bons chiffres 2018

Les + Lus