• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

A Caen, le centre Baclesse se dote d'un appareil pouvant détecter de minuscules tumeurs

Le centre Baclesse s'est doté d'un TEP-scan numérique
Le centre Baclesse s'est doté d'un TEP-scan numérique

Le centre François Baclesse, spécialisé dans le traitement des cancers, vient de se doter d'un des appareils les plus précis au monde, un TEP-scan numérique. C'est le deuxième installé en France.

Par CM

La lutte contre une maladie est souvent une course contre le temps. Et dans ce domaine, le centre François Baclesse a peut-être pris une longueur d'avance. Le centre de traitement des cancers vient d'être doté d'un TEP-scan numérique, un appareil de deux millions d'euros, le deuxième à être installé en France (après Nancy, il y a trois mois) et le dixième dans le monde.

Images de Cyril Duponchel

TEP-scan numérique au centre François Baclesse

La machine dispose à la fois d'un tomographe à émissions de positon (une technique d'imagerie médicale permettant de mesurer en trois dimensions une activité cellulaire grâce aux émissions produites par une substance radioactive administrée au patient avant l'examen) et d'un scanner. Le CHU de Caen était déjà pourvu d'un appareil de ce type. Mais le modèle dont le centre Baclesse vient de se doter est numérique et permet de déceler des lésions ou des tumeurs beaucoup plus fines, de l'ordre de quelques millimètres.

Interview de Stéphane Bardet, responsable du service de Médecine nucléaire du Centre François Baclesse

Interview de Stéphane Bardet

Selon Denis Agostini, responsable de médecine nucléaire du CHU de Caen (partenaire du centre François Baclesse sur cet équipement), ce TEP-scan numérique est destiné à "l'ensemble de la population (bas-normande), aussi bien du Cotentin, de l'Orne ou de la Manche".

Sur le même sujet

Armada : portrait de Samuel de Champlain

Les + Lus