Caen : un livret original du ballet de Louis XIV précieusement conservé aux Archives

Un exemplaire du livret du ballet royal de la nuit est conservé par les Archives départementales du Calvados / © Archives départementales du Calvados
Un exemplaire du livret du ballet royal de la nuit est conservé par les Archives départementales du Calvados / © Archives départementales du Calvados

Le théâtre de Caen crée l'évènement cette semaine avec le ballet royal de la nuit. Cette oeuvre avait été dansée par Louis XIV en 1653. Les Archives départementales du Calvados conservent un des quatre exemplaires connus du livret de ce spectacle qui a contribué à bâtir la légende du roi soleil.

Par Pierre-Marie Puaud

Reportage de Gwenaelle Louis et Charles Bézard :
Le livret du baller royal de la nuit aux Archives départementales du Calvados

C'est une "pépite". Aux Archives départementales du Calvados, personne ne sait vraiment dire comment ce livret a bien pu se retrouver dans les fonds de la maison. Sa reliure d'origine a disparu, et manifestement, il a déjà subi un dégât des eaux. Mais l'essentiel est là : "le livret compte 68 pages, avec quelques illustrations et de jolies lettrines", indique Anysia L'hôtellier, la responsable du pôle bibliothèque aux Archives Départementales du Calvados. "Tout est écrit, les paroles qui étaient chantées, le noms des personnages, et celui des acteurs qui les incarnaient".


Sur leur page Facebook, les Archives précisent qu'il ne subsiste que quatre exemplaires de ce livret. Les trois autres sont conservés à la Bibliothèque nationale de France, à la Bibliothèque Mazarine et à la Bibliothèque municipale de Lyon. Sur la page de garde, il est indiqué : "Ballet royal de la nuit, divisé en quatre parties, ou quatre veilles. Et dansé par sa Majesté le 23 février 1653. À Paris, par Robert Ballard, seul imprimeur du roy pour la musique".

 

Les pages 34 et 35 du livret de ce ballet royal de la nuit qui fut dansé par Louis XIV en 1653. / © Archives départementales du Calvados
Les pages 34 et 35 du livret de ce ballet royal de la nuit qui fut dansé par Louis XIV en 1653. / © Archives départementales du Calvados



En tournant la page, le lecteur entre dans ce spectacle qui avait été conçu pour n'être joué qu'une seule fois. "Première partie. Depuis six heures du soir jusques à neuf. La scène ou décoration du théâtre est un paysage éloigné où paraît la mer, et un autre au milieu d'un rocher battu des flots."


Le ballet royal de la nuit renaît au théâtre de Caen 


S'il ne manque pas une ligne du livret, il n'en était pas de même de la partition originale qui passait pour être perdue. Au cours de ses recherches sur la musique, Sébastien Daucé, le chef de l'ensemble Correspondance, est tombé sur un court extrait du ballet recopié à la fin du XVIIe, cinquante ans après la création du spectacle. "Mais après avoir tourné la page, il n'y avait que des portées blanches, sans autre chose que la musique du premier violon. Je me suis dit que ça valait le coup de se lancer dans la reconstruction de tout ça, pour mettre en valeur cette perle". Sébastien Daucé a donc réécrit les parties manquantes, en s'attachant à "respecter l'esprit de l'oeuvre".

Sébastien Daucé (ensemble Correspondances), Théâtre de Caen


Naissance d'un mythe : le roi soleil
 

Le spectacle créé au théâtre de Caen n'a évidemment rien à voir avec celui joué en 1653. Le ballet royal de la nuit qui renaît en 2017 campe dans le XXIe siècle, "avec des circassiens, des jongleurs, des chanteurs, des instrumentistes". Et le rôle autrefois dévolu au jeune Louis XIV est aujourd'hui interprété par un magnifique danseur à la peau noire.

Lors de sa création, ce ballet avait été pensé comme un instrument politique. Le théâtre de Caen rappelle qu'il avait été commandé "par Mazarin au lendemain de la Fronde pour asseoir le pouvoir du jeune Louis XIV". Lors de sa dernière entrée, le jeune monarque danseur incarnait un soleil levant. Les paroles contenues dans le livret lui permettront de gagner le surnom de "roi soleil".

“Sur la cime des monts commençant d'éclairer
Je commence déjà de me faire admirer,
Et ne suis guère avant dans ma vaste carrière,
Je viens rendre aux objets la forme, & la couleur,
Et qui ne voudrait pas avouer ma lumière
Sentira ma chaleur."



Le ballet royal de la nuit au théâtre de Caen
Le ballet royal de la nuit

 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

toute l'actu musique

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne