Le Caen TTC prend un point précieux dans la course au maintien

Publié le Mis à jour le
Écrit par David Frotté .

Les pongistes caennais viennent de terminer la phase aller de leur saison de pro A, avec une défaite face à domicile face à Cergy-Pontoise. 8e du championnat, ils vont devoir s'accrocher jusqu'au bout pour se maintenir dans l'élite.

La marche était haute. Cergy-Pontoise arrivait à Caen, fort de sa 2e place en championnat et de 4 victoires consécutives.

Pas surprenant en regardant sa composition d'équipe : Emmanuel Lebesson (N 2), Tristan Flore (N 5) et Patrick Baum (N 37)



Il fallait que les Normands réalisent donc plusieurs exploits pour s'en sortir, surtout avec l'absence d'Antoine Hachard (N 21) sur blessure.



Défi réussi d'abord par Niagol Stoyanov (N 26), opposé à Tristan Flore. Victorieux de façon impressionnante 3 manches à 1 (11-6 11-6, 7-11, 11-4),  l'Italien confirme match après match son importance. Il a remporté la moitié de ses matchs cette saison en pro A. Le meilleur ratio coté Caennais.



La suite allait se jouer sur des détails.

On les a accrochés... Franchement, il y a eu des balles stratosphériques !

Bertrand Arcil, président du Caen TTC

 




Portés par une salle pleine à craquer (600 spectateurs), "une ambiance de folie", dixit le président du club Bertrand Arcil, les pongistes caennais montraient qu'ils sont "au niveau des meilleurs joueurs français".

Mais les manches serrées jusqu'aux avantages ont tourné hier systématiquement coté parisien.



Stéphane Ouaiche (N 27) perd Emmanuel Lebesson (N 2) 1-3 (13-15, 8-11, 11-8, 2-11)

Marcos Madrid (N 52) perd Patrick Baum (N 37) 1-3 (4-11, 11-4, 10-12, 6-12)

Niagol Stoyanov (N 26) perd Emmanuel Lebesson (N 2) 1-3 (16-18, 11-7, 8-11, 8-11)



Dans ce championnat homogène, où "tout le monde peut battre tout le monde", Caen reste 8e sur 10, avec 2 points d'avance sur le seul reléguable Villeneuve, à la mi-saison.

 

Ce bilan-là, on aurait signé tout de suite en début de saison

 

Un derby au Palais des sports

Sur les matchs retours, "il faudra faire aussi bien, et on se maintiendra", normalement.



Deux dates particulières sont à noter : le match chez le dernier, Villeneuve, le 14 avril, et le derby à domicile face à Rouen le 26 avril 2020.



Pour cette affiche entre les deux clubs normands, le Caen TTC voit les choses en grand et s'offre le Palais des sports (2.000 places).



Pas gagné sur le papier, car le SPO Rouen est un leader invaincu de pro A.

Mais, il s'agit de profiter de "l'engouement du public caennais cette saison autour du tennis de table", avec le retour du club dans l'élite. En attendant la livraison de la nouvelle salle, en janvier 2021 à priori puisqu'il y a quelques retards.

 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité