Le Caennais Jules Marie affronte Tsonga en finale de l'Open de Caen ce mercredi : "C'était inespéré"

Il y a quatre ans, Jule Marie abandonnait le circuit professionnel. Ce mercredi soir, le tennisman caennais va affronter Jo-Wilfried Tsonga "à la maison" en finale. 

Jules Marie a le sourire : le Caennais dispute cette année la finale du tournoi de sa ville face à Tsonga
Jules Marie a le sourire : le Caennais dispute cette année la finale du tournoi de sa ville face à Tsonga
"Je pouvais en battre un, je savais, mais trois de suite, je ne pensais vraiment pas." Jules Marie est le premier surpris. Le tennisman caennais de 28 va disputer ce mercredi soir la finale de l'Open de Caen face à Jo-Wilfried Tsonga, l'un des meilleurs Français de la discipline. En l'espace de trois jours, le Normand, qui a quitté le circuit pro voilà quatre ans, a alligné deux top 100 et un top 30 sur son tableau de chasse. Sa dernière "victime", Benoît Paire, battu ce mardi soir en deux sets (6-7, 7-6) au zénith de Caen.

"L'Open de Caen, c'est le tournoi de ma ville. Si il y a bien un tournoi qu'il faut bien jouer durant l'année, c'est celui-là", explique Jule Marie, qui évoulue actuellement en niveau national et prépare le diplôme d'entraîneur, "Je suis super content d'autant plus que je joue devant mon public avec ma famille, mes amis, c'est super."

Outre Benoît Paire, le Caennais s'est imposé face à l’Espagnol Pablo Andujar (65e) et Grégoire Barrère (80e). Ce soir, sur le court du zénith de Caen ce sera sans doute une autre paire de manche. Le 29e joueur mondial, plutôt en forme, a disputé un quart de finale lors de la dernière édition du Master 1000 de Paris. "Je ne l'ai jamais joué. J'ai été son sparring deux fois à Roland-Garros. On a joué ensemble sur le courts Suzanne Lenglen. C'était une super expérience", se souvient Jules Marie. Qui veut y croire.

Retour chez les pros ?

"Au vu des trois premiers matchs, tout est possible. J'y vais vraiment pour essayer de gagner, pas seulement de faire un bon match", explique le Caennais, "Physiquement je fatigue bien sûr, mentalement aussi parce que je perds du jus à chaque fois mais quand j'arrive sur le court, que je vois tout le monde, les effets de lumière, la musique, ça me redonne de l'énergie."

Quatre ans après avoir quitté le circuit ATP, cette belle performance suscite immanquablement des questions quant à l'avenir du Caennais."Ça me fait penser à reprendre (le circuit pro)" reconnait Jules Marie, "mais de là à prendre un billet pour aller en Tunisie ou en Turquie, j'en suis très très loin. Mais forcément, je me pose des questions. J'ai forcément mûri depuis quatre ans. Il y a quatre ans, je n'étais pas prêt. Je jouais aussi bien mais je n'étais pas prêt mentalement, je n'y croyais pas trop. Aujourd'hui, je me dis que j'ai peut-être le niveau pour bien jouer. De là à y retourner....pour l'instant, non."

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
open de caen sport tennis
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter