• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le CBC tient tête à Poitiers mais laisse passer le train de la victoire

Le CBC s'est incliné ce vendredi soir à Poitiers.
Le CBC s'est incliné ce vendredi soir à Poitiers.

Le Caen Basket Calvados se déplaçait ce vendredi à Poitiers, une équipe plutôt en forme actuellement. Si les Nomands ont relativement bien débuté la rencontre, ce sont finalement les locaux qui se sont imposés avec 12 points d'avance.

Par CM

"Aujourd'hui, on travaille au quotidien pour se sauver, on n'est pas dans une situation facile, chaque match est une chance pour nous sauver un petit peu", déclarait ce vendredi soir Fabrice Courcier, l'entraîneur du CBC. Face à Poitiers, le club normand a peut-être laissé passer sa chance. Certes, ce n'est pas dans les meilleurs dispositions que les Caennais ont abordé ce déplacement, avec un effectif limité à sept en raison de plusieurs blessés, dont Pavel Marinov. "On a souffert par manque de rotation."

Mais la question de l'effectif n'explique pas seule le bilan de la soirée, selon le coach. Le CBC a mieux débuté le match que son adversaire et menait à la pause (40-43). Mais pour Fabrice Courcier, l'écart aurait dû être plus important et la physionomie du match en aurait été changée. "Ce qui nous a manqué c'est une certaine densité défensive, une implication de chacun dans les contacts (...) on a manqué un peu de justesse défensive. Si on a un peu plus de lucidité et d'engagement sur le premier quart-temps, on n'encaisse pas autant de points", a déploré l'entraîneur des Normands.  

Si au retour des vestiaires, Poitiers se montre plus solide en défense et offre un jeu offensif plus rugueux, Caen tient le choc et ne se laisse pas trop distancer pendant un bon moment. Mais à la fin du troisème quart-temps, les locaux prennent leur envol, imposant un rythme soutenu, et ne se feront pas rattrapper. 

Le CBC est à un point du premier relégable, Aix-Maurienne. La lanterne rouge de Pro B, Chartres, a elle réussi sa soirée en battant Gries et enregistrant ainsi un deuxième succès d'affilée. La lutte pour le maintien s'annonce serrée.

Sur le même sujet

Armada : portrait de Samuel de Champlain

Les + Lus