Caen : des musiciens verbalisés dans le périmètre interdit aux manifestations

Des musiciens du "choeur de l'art mais rouge" ont été verbalisés cet après-midi à Caen pour infraction à l'arrêté préfectoral interdisant les manifestations dans le centre-ville, un périmètre qui incluait la rue Saint-Pierre, où le groupe se produisait. 

des chanteurs verbalisés à Caen pendant la manif en zone interdite
des chanteurs verbalisés à Caen pendant la manif en zone interdite

Toute manifestation était interdite ce samedi 6 avril dans le centre-ville de Caen . Mais un petit groupe d'irréductibles a tenté de contourner cette interdiction préfectorale : une dizaine de musiciens du collectif le "choeur de l'art mais rouge" a tenté de faire entendre sa voix au son de "Macron y a le téléfon qui son" ...

12 amendes de 135 euros dressées contre des musiciens verbalisés pour infraction à l'arrêté préfectoral 

Selon la Préfecture, le groupe s'est installé une première fois à 11 heures du matin, place Bouchard (dans le périmètre interdit) et a quitté les lieux à la demande de la police. De retour rue Saint-Pierre (dans le périmètre interdit), dans l'après-midi, vers 13 heures, les musiciens ont alors été verbalisés pour "infraction à l'arrêté prefectoral interdisant les manifestations dans le périmètre" de l'hyper centre caennais.

Emmanuel Constant, du Choeur de l'Art Mais Rouge, explique sa version des faits : "la police est arrivée, trois sommations, nous sommes sortis de cette zone interdite. Nous sommes revenus simplement à la lisière de cette zone interdite, c'est à dire à l'Eglise Saint-Pierre, nous n'avons joué qu'un seul morceau et nous avons été encerclés par la police qui nous a interpellé et qui nous a ensuite verbalisé à hauteur de 12 personnes, 135 euros par personne."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter