Caen : des musiciens verbalisés dans le périmètre interdit aux manifestations

des chanteurs verbalisés à Caen pendant la manif en zone interdite
des chanteurs verbalisés à Caen pendant la manif en zone interdite

Des musiciens du "choeur de l'art mais rouge" ont été verbalisés cet après-midi à Caen pour infraction à l'arrêté préfectoral interdisant les manifestations dans le centre-ville, un périmètre qui incluait la rue Saint-Pierre, où le groupe se produisait. 

Par L.A


Toute manifestation était interdite ce samedi 6 avril dans le centre-ville de Caen .
Mais un petit groupe d'irréductibles a tenté de contourner cette interdiction préfectorale : une dizaine de musiciens du collectif le "choeur de l'art mais rouge" a tenté de faire entendre sa voix au son de "Macron y a le téléfon qui son" ...

12 amendes de 135 euros dressées contre des musiciens verbalisés pour infraction à l'arrêté préfectoral 

Selon la Préfecture, le groupe s'est installé une première fois à 11 heures du matin, place Bouchard (dans le périmètre interdit) et a quitté les lieux à la demande de la police. De retour rue Saint-Pierre (dans le périmètre interdit), dans l'après-midi, vers 13 heures, les musiciens ont alors été verbalisés pour "infraction à l'arrêté prefectoral interdisant les manifestations dans le périmètre" de l'hyper centre caennais.

Emmanuel Constant, du Choeur de l'Art Mais Rouge, explique sa version des faits : "la police est arrivée, trois sommations, nous sommes sortis de cette zone interdite. Nous sommes revenus simplement à la lisière de cette zone interdite, c'est à dire à l'Eglise Saint-Pierre, nous n'avons joué qu'un seul morceau et nous avons été encerclés par la police qui nous a interpellé et qui nous a ensuite verbalisé à hauteur de 12 personnes, 135 euros par personne."
 

A lire aussi

Sur le même sujet

lncendie Lubrizol : les syndicats de policiers reçus par le préfet de Normandie

Les + Lus