Cinq millions de bouteilles vendues dans le monde : le Calvados résiste

Après un boom des ventes en 2022, le spiritueux made in Normandy consolide ses positions sur les marchés, notamment à l'exportation. Plus de la moitié des bouteilles sont venues à l'étranger.

Les producteurs de Calvados redoutaient les effets d'une conjoncture économique incertaine. L'année 2023 aura finalement été plutôt satisfaisante.

Des ventes stables

"Au total, ce sont l’équivalent de 4 958 000 bouteilles de Calvados qui ont été vendues par l’ensemble des opérateurs réunis au sein des trois Appellations d’Origine Contrôlée (AOC)", écrit l'interprofession des appellations cidricoles.

En France, les ventes sont restées stables (-1,95 %). Une tendance semblable est constatée à l'étranger (-1,23 %).

Le président de l'interprofession trouve des motifs de satisfaction : "Nous avons recouvré une dynamique collective avec des volumes équivalents à ceux de 2019 et une demande qui ne fléchit pas dans un contexte économique pourtant tendu et incertain", se félicite Jean-Luc Pignol qui préside l'interprofession.

Le Calvados en vedette américaine

Les producteurs normands espèrent "accroître significativement [leur] impact sur le marché français et international" en opérant une montée en gamme. Les derniers résultats du Concours général agricole donnent un aperçu du travail entrepris pour corriger l'image de ce spiritueux.

Les distilleries normandes ont ainsi prévu de se rendre à San Francisco, à Los Angeles et à La Nouvelle Orleans pour vendre cet "Authentic Spirits from Europe" qui a encore besoin de se faire connaître. Ils ont prévu d'organiser des masterclass dans des lieux branchés de ces grandes métropoles américaines.

Certes, plus de la moitié des cinq millions de bouteilles sont aujourd'hui exportées hors de France (51 %), le Calvados est un nain comparé au Cognac. 165 millions de bouteilles de l'eau-de-vie charentaise ont été vendues dans le monde en 2023.