Foire aux vins 2023 : l'occasion de découvrir le vin normand !

Top départ pour les foires aux vins 2023. Elles ont commencé à la fin du mois d'août et se poursuivent jusqu'à mi-octobre dans toutes les grandes surfaces et chez les cavistes. Ces foires d'Automne offrent un grand éventail de choix en termes de région, d’appellations, et de couleurs du vin. Au côté des Médocs et autres Bourgognes, les vins normands tentent de se faire une place au soleil.

C'est le rendez-vous des amateurs de bons crus. Les foires aux vins d'Automne vont se succéder jusqu'à la mi-octobre dans tous les hypermarchés et chez les cavistes. Elles offrent un grand éventail de choix en termes de région et d’appellations. On peut retrouver également des millésimes plus anciens et des vins de garde. Dans cette immense cave, l'amateur ou le spécialiste trouve souvent une perle rare ou un jeune cépage en devenir. En cherchant bien, il pourra sûrement dénicher un vin made in Normandie. 

La Normandie, pays du cidre et du calvados, commence à se faire un petit nom dans le domaine du vin. La production est jeune et encore modeste. Difficile de faire une carte précise des différents domaines viticoles, mais on estime le chiffre à une cinquantaine de vignerons en Normandie. Plus de 50 hectares de vignes, que l'on retrouve aux quatre coins de la région.

L'une des plus anciennes vignes de Normandie se situe à Grisy, au sud de Caen. Les "Arpents du Soleil" bénéficient, dans ce petit coin du Calvados, d'un microclimat sec et chaud. 

Les premières vignes sont plantées en 1995 et le 1ᵉʳ millésime arrive en 1998. La production est de 2 800 bouteilles de 50 cl de vin blanc. Le vignoble grandit avec les années, pour atteindre aujourd'hui un peu plus de 6,6 hectares et une production de 40 000 bouteilles. Il produit sept cépages et six vins (cinq blancs et un rouge). Les "Arpents du Soleil" ont été récompensés onze fois au Guide Hachette des vins, une belle carte de visite pour se faire une place "au soleil" dans les foires aux vins.

Du Mont-Saint-Michel aux Falaises d'Étretat

Ces dernières années ont vu pousser des vignobles un peu partout en Normandie. Dans la baie du Mont-Saint-Michel, un restaurateur parisien a planté, en 2022,  10 000 pieds de vigne sur la commune de Saint-Jean-de-la-Haize (50).

durée de la vidéo : 00h01mn35s
Dans la baie du Mont-Saint-Michel, un restaurateur parisien a planté, en 2022,  10 000 pieds de vigne sur la commune de Saint-Jean-de-la-Haize (50). ©Francetélévisions

Les premières vendanges de ce vin de la baie du Mont-Saint-Michel sont prévues en 2024. Il faudra donc patienter un peu pour déguster la production de Sébastien Arnaud, propriétaire de restaurant et amoureux du vin. En 2022 toujours, un père et son fils, agriculteurs, plantent 4 500 pieds de vigne à Sauchay, près de Dieppe (76).

Là aussi, l'aventure ne fait que commencer pour ces pionniers. Lancer une production viticole sur les terres du "calva" est un vrai pari. Pour mettre tous les atouts de leur côté, Fabrice Larchevêque et son père, ont planté des cépages adaptés au climat septentrional normand. Avec un sol calcaire, le choix s'est porté sur du Pinot noir, du Pinot gris et du Chardonnay. Essentiellement du vin blanc. Pour découvrir l'appellation "Les Rideaux de Sauchay", il faudra attendre 2025. En Seine-Maritime toujours, on trouve des vignes du côté de Sainte-Adresse, dans l'agglomération havraise. Des pieds de Chardonnay, plantés en 2014, face à la mer.

À quelques kilomètres du Havre, un autre aventurier a planté des ceps de vigne, juste en face de l'aiguille d'Étretat. Ludovic Messiers a longtemps travaillé en Champagne avant de revenir sur ses terres. Il a déjà planté de la vigne à Sainte-Adresse également. Il a créé depuis sa propre marque LM Effervescence. 

Peu de gens en connaissent l'existence, mais il existe des vignes aux quatre coins de l'agglomération rouennaise. À Bois-Guillaume, sur un terrain qui domine Rouen, une association "In vigno méritas" a décidé de planter, en 2015, 1431 pieds de vigne. Les premières récoltes sont arrivées en 2018 et chaque année se déroulent en septembre les vendanges de cette toute petite production. À Saint-Martin-de-Boscherville, dans les boucles de la Seine, 1 700 pieds de vigne ont été plantés dans le jardin médiéval de l'abbaye. Un retour aux sources, en quelque sorte, puisque ce lieu chargé d'histoire produisait du vin aux 17ᵉ siècle.

Un peu plus à l'est, toujours en Seine-Maritime, un normand produit du blanc pétillant. " Terre de Rollon" issu de différents cépages, du Chardonay, du Pinot noir et du Pinot meunier. Ce vignoble de cinq hectares se trouve sur la commune de Fry, dans le Pays de Bray (76). La production reste encore confidentielle, autour de 2 500 bouteilles de vins mousseux 100% brayon. Dernier exemple de cette culture du vin qui se développe sur les terres de Normandie, à Barneville-Carteret dans la Manche.

La vigne domine la commune. Elle a été plantée sur une parcelle exposée au sud. Le cépage a été choisi pour sa robustesse et sa précocité. Le vignoble Muûs s'étend sur un hectare et demi et compte 6.000 pieds. Les premières bouteilles de ce nectar normand devraient faire leur apparition chez les cavistes en 2024. Un peu tard pour profiter des foires aux vins de l'automne 2023.