Culture à Caen : pourquoi il faut absolument aller aux Nordic Days

La Covid-19 a eu raison du festival les Boréales qui, depuis 30 ans, vient nous réchauffer au coeur de l'automne en Normandie. Mais vous ne serez pas privés de spectacles étonnants et de rencontres passionnantes car les Nordic Days sont là et la billetterie est ouverte.

Les Nordic Days proposeront plus de 110 événements qui s'étaleront sur deux mois et demi, du 14 octobre au 31 décembre 2020 dans l'agglomération de Caen. C'est là la grande différence avec le festival les Boréales, d'une durée de 10 jours (initialement du 19 au 29 novembre 2020) et reporté à l'an prochain.

Au lieu de vous faire une cure de culture nordique et scandinave, vous en prendrez un peu toutes les semaines. Et voici la médication du "docteur" Jérôme Rémy, directeur du festival. Il nous confie pourquoi il faut, dès à présent, cocher des dates dans votre agenda. 

Pour rencontrer Jón Kalman Stefánsson

Le dernier livre de l'auteur islandais Lumière d’été, puis vient la nuit (Grasset) est un nouveau bonheur de lecture. Jón Kalman Stefánsson qui sait entendre ce qui bouillonne dans le coeur des hommes, même dans un village perdu dans les fjords de l'ouest, nous enchante une nouvelle fois.

Une chronique villageoise, les tourments d'une femme, le portrait de la condition humaine de notre époque et la poésie d'une écriture merveilleuse dont ne se lasse pas son traducteur, le Caennais Éric Boury.

Si vous n'avez jamais lu Jón Kalman Stefánsson, c'est le moment de plonger dans l'un de ses nombreux romans, juste pour le plaisir d'être envoûté avant de le rencontrer.

► le 22 novembre à l'auditorium du Musée des Beaux-Arts de Caen.
 
Jón Kalman Stefánsson est l'un des grands écrivains islandais contemporains.
Jón Kalman Stefánsson est l'un des grands écrivains islandais contemporains. © Les Boréales
 

Pour retrouver le duo poétique du cirque Aïtal

On les adore aux Boréales. Le Français Victor Cathala et la Finlandaise Kati Pikkarainen pratiquent le main à main depuis plus de 15 ans. Ils reviennent cette fois-ci en salle avec leur création de 2011 Pour le meilleur et pour le pire qu'ils avaient présentée sous chapiteau. C'est balaise, c'est drôle, c'est triste, c'est tendre, c'est la vie, leurs vies d'artistes circassiens. 

►du 24 au 26 novembre à la comédie de Caen - théâtre d'Hérouville-Saint-Clair
 
Pour le meilleur et pour le pire - cirque Aïtal
 

Pour Breaking the Waves au théâtre 

Vous avez aimé le film de Lars Von Trier de 1996 qui raconte l'histoire de Bess, jeune Écossaise naïve et pieuse qui, en épousant un homme d'âge mûr va renoncer à son destin tout tracé et faire le bien en dehors de la morale traditionnelle ? Et bien la Luxembourgeoise Myriam Muller porte ce drame au théâtre et certains disent que c'est même encore mieux que le film.

►du 25 au 26 novembre au théâtre de Caen
 
Breaking the waves adapté au théâtre par Myriam Muller
 

Pour voir la petite étoile qui brille à l'intérieur des bébés

Twinkles est une performance de danse interactive pour les tout-petits, de 4 mois à 2 ans. 40 minutes de spectacle avec des objets scintillants et variés qui entraîne les enfants à explorer la lumière sur la scène avec les danseurs.

►le 29 novembre au théâtre du Champs Exquis à Blainville-sur-Orne
 
Comme chaque année, l'organisation des Boréales n'oublie pas les tout-petits (et leurs parents).
Comme chaque année, l'organisation des Boréales n'oublie pas les tout-petits (et leurs parents). © Les Boréales
 

Pour manger comme là-bas

Parce qu'il n'y a pas que les nourritures spirituelles, vous pourrez vous gaver de kanelbüllar, de saumon gravlax, de knäckelbröd et autres spécialités des pays invités. Des restaurateurs caennais se transformeront en cantine nordique ou balte. Il y aura également des déjeuners, des goûters et des dîners nordiques.

 
© Les Boréales
 

Et pour tous les autres événements


Voici cinq coups de coeur du directeur des Boréales, mais il y a tellement d'autres choses à voir. Sur les 110 événements, plus de 70 sont gratuits. Tout le programme est ici

Et puis se rendre aux Nordic Days, c'est soutenir aussi les acteurs culturels qui résistent et se battent depuis six mois pour nous rappeler ce qu'était la vie avant le coronavirus. Et c'était quand même "vachement" mieux !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie culture festival événements sorties et loisirs