Equipe de France féminine : la normande Ella Palis de retour à Caen avec la sélection pour sa première chez les Bleues

Ella Palis, elle a ... Tout le mental et la technique pour faire son entrée chez les Bleues. La jeune normande de 22 ans qui est professionnelle aux Girondins depuis juin 2020 aura peut-être ses premières minutes de jeu avec l'Equipe de France Féminine, chez elle, à d'Ornano, contre l'Angleterre. 

Ella Palis qui a évolué au club de Verson, près de Caen, toute son enfance, fait ce soir son entrée chez les Bleues au Stade d'Ornano, un grand moment pour elle : professionnel et personnel
Ella Palis qui a évolué au club de Verson, près de Caen, toute son enfance, fait ce soir son entrée chez les Bleues au Stade d'Ornano, un grand moment pour elle : professionnel et personnel © FFFTV

Quand elle participait aux stages d'été de son club de foot, au milieu de tous les garçons, elle avait pour récompense la visite du Stade d'Ornano. Et pour elle, comme pour tous les gamins de Caen et ses alentours, c'est à chaque fois un bonheur immense de pénétrer dans l'antre et de se balader en coulisse. Cette impression d'immensité quand on foule la pelouse. Le frisson est garanti, aussi, assis sur le banc des coachs, que l'on peut alors emprunter le temps d'une photo.

Cédric Congnet, son éducateur à l'A.S Verson, a gardé l'un des clichés de sa petite protégée pris en 2008, lors de ces visites.

En 2008 à d'Ornano, lors des visites réservées aux enfants des clubs voisins. Aujourd'hui, elle y revient en pro et avec le maillot des bleues qui porte son nom et peut-être le numéro 14.
En 2008 à d'Ornano, lors des visites réservées aux enfants des clubs voisins. Aujourd'hui, elle y revient en pro et avec le maillot des bleues qui porte son nom et peut-être le numéro 14. © Cédric Congnet

Elle a rigolé cette semaine quand je lui ai envoyé cette petite photo clin d'œil. C'était il y a 12 ans, à d'Ornano. Je lui ai dit "tu vois tu y étais déjà à cette époque". Elle le mérite. Je serai, bien sûr, devant ma télé ce soir. Quelle frustration pour nous de ne pas pouvoir être au stade.

Cédric Congnet, coach Ella Paris à l'A.S Verson

 

 

Retourner au Stade d'Ornano alors que je le visitais quand j'étais petite c'est une fierté. J'allais voir des matchs là-bas. Y venir avec l'Equipe de France me permet de mesurer le parcours accompli. C'est un vrai bonheur

Ella Palis, milieu de terrain aux Girondins et première sélection en équipe de France A

Heureuse au milieu des garçons mais fallait rejoindre un vestiaire de filles

En U13 avec les garçons de Verson. Dans ce club, on a vu souvent des filles évoluer dans des équipes mixtes.
En U13 avec les garçons de Verson. Dans ce club, on a vu souvent des filles évoluer dans des équipes mixtes. © Cédric Congnet

Ce sourire qui lui dessine des yeux rieurs ne l'a jamais quitté. Ella Palis a fait un beau chemin depuis ses débuts à Verson.
Dans son club de disctrict elle est restée presque dix ans. "Elle n'avait pas franchement envie de nous quitter pour rejoindre une équipe de fille. A l'époque, il n'y en avait pas beaucoup. Et elle aimait jouer avec les garçons, ses copains de toujours. Elle n'a jamais eu peur du contact", raconte celui qui l'a vu grandir à Verson, Cédric Congnet. 

Un jour il a bien fallu grandir et quitter Verson. "On a su tout de suite que si on ne faisait pas n'importe quoi avec elle, on l'enmènerait loin. Mais quand il a fallu participer à des sélections de la ligue ou partir à Guinguamp je lui ai dit que c'était important pour elle. Il fallait aussi qu'elle découvre la vie de vestiaire. Ici, elle avait le sien, rien que pour elle !" 

Pour son entrée au lycée, elle a quitté sa région et rejoint E.A Guinguamp, où elle est restée six ans. Ella est une fidèle.

Elle en est partie en juin 2020, recrutée par les Girondins de Bordeaux, pour un nouveau challenge. 

Un numéro 14 pour sa première en équipe de France ?

Ella Palis aura peut-être quelques minutes de jeu pour ce premier match amical en Equipe de France. La sélectionneuse Corinne Diacre lui accorde beaucoup de qualités et un état d'esprit remarquable, qu'elle a déjà en club. Mais pour passer au niveau supérieur, maintenant, il faut jouer plus.

Quand j'étais petite fille je rêvais d'être à leur place en Equipe de France. Aujourd'hui j'y suis, c'est une grande fierté et je mesure par où je suis passée pour en arriver là. Mais il y a aussi, encore, beaucoup de travail.

Ella Palis, 22 ans, première sélection FFF, équipe A

Ella confie qu'elle s'est sentie à l'aise pour cette première préparation chez les Bleues. D'autres équipières bordelaises étaient à ses côtés, ça aide de connaître un peu de monde pour s'intégrer.
Marion Torrent, la capitaine, lui reconnaît "un beau jeu vers l'avant et une capacité à donner de bons ballons en jeu long. Elle a aussi la capacité de percuter. Elle est là parce qu'elle le mérite aussi." Il faut dire que l'Equipe de France Féminine est privée de beaucoup de cadres, des lyonnaises absentes pour cause de Covid-19. C'est le foot, il faut beaucoup de persévérance et... Un peu de chance, pour que ça marche.

"Je suis certain que ça doit être une grosse frustration pour elle de ne pas avoir sa famille dans le stade ce soir mais c'est comme ça !", précise celui qui a vu la joueuse grandir. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football féminin football sport