Gilets jaunes : le préfet du Calvados estime que "300 casseurs" s'infiltrent dans les manifestations

Lors de ses voeux à la presse, Laurent Fiscus a dressé un bilan sans concession des débordements qui ont émaillé les derniers rassemblements dans le centre-ville de Caen.

Un feu de poubelle allumé le 5 janvier à Caen dans la rue Saint-Jean, lors de la manifestation des Gilets jaunes.
Un feu de poubelle allumé le 5 janvier à Caen dans la rue Saint-Jean, lors de la manifestation des Gilets jaunes. © M. Bellinghen

"Un tiers d'extrémistes"



À Caen, le mouvement a pris une autre tournure à partir du samedi 5 janvier : les feux allumés dans les rues du centre-ville de Caen et les affrontements avec les forces de l'ordre ont marqué les esprits autant qu'ils ont surpris. Les débordements qui se produisent désormais en marge de chaque rassemblement interrogent. Qui sont les fauteurs de trouble ? Combien sont-ils ? 
 

Le préfet du Calvados estime à "300" le nombre de manifestants responsables de ces troubles, et parmi eux, il n'y aurait qu'une petite minorité de gilets jaunes. "Un tiers", selon Laurent Fiscus. Un autre tiers serait issu des rangs de l'extrême-droite et de l'extrême-gauche - le préfet a même cette formule : "la peste brune s'allie avec la peste rouge". Enfin, le dernier tiers serait composé de personnes simplement "attirées par la violence".
 
 

51 blessés dans le Calvados depuis le 17 novembre


Depuis le début des manifestations, le préfet indique que 164 manifestants ont été interpellés. Laurent Fiscus ajoute que 51 personnes ont été blessées (20 parmi les forces de l'ordre) dont deux motards victimes de graves accidents de la circulation liés à des relentissements aux abors de ronds-points occupés.
 
 

Des entreprises en difficulté


L'impact du mouvement sur l'économie est ainsi chiffré par le préfet : 23 entreprises on formulé des demandes de chômage partiel (elles emploient 570 salariés) et 41 sociétés, dont beaucoup dans le secteur du commerce, ont engagé des démarches afin de différer le paiement des cotisations à l'URSSAF.
 
 

Des débats et des cahiers


Enfin, le préfet a fait le point sur l'organisation du Grand Débat dans le Calvados. Laurent Fiscus indique que 36 réunions sont programmées à ce jour. Par ailleurs, 73 "cahiers citoyens" sont actuellement ouverts.
 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
gilets jaunes société grand débat national faits divers manifestation économie social