Un hélicoptère pour surveiller les lignes électriques du Calvados

© Guillaume Le Gouic
© Guillaume Le Gouic

Distributeur d'électricité, Enedis inspecte en ce moment les lignes électriques à l'aide d'un hélicoptère. Le but est de détecter un défaut éventuel et d'éviter une panne sur le réseau.

Par David Frotté

Elles serpentent sur 9.000 kilomètres à travers le territoire de l'ancienne Basse-Normandie.
Les lignes de moyenne tension (20.000 volts) représentent le réseau de proximité pour le distributeur Enedis. 40 % sont sous-terraines ; et c'est par hélicoptère que l'état des autres, les aériennes, est surveillé tous les ans, à 90 km/h, 3 à 4 mètres en survol au-dessus. A bord : le pilote, un navigateur et un observateur.

Le moindre fil endommagé est repéré et signalé, tout comme les arbres et les branches situés trop près des lignes. C'est d'ailleurs l'ennemi numéro 1, dans un département très boisé comme le Calvados.

Nous avons en vol une analyse de la vegetation environneante. Elle est alors modelisée pour connaître les zones à traiter.
Grégory Barbier, Pilote Air Touraine

Il faut qu'on arrive à dépanner avant la panne.On sait qu'aujourd'hui on ne peut plus faire grand chose sans electricité.
Jacques Mahé, Directeur territorial réseau Enedis


Ce sera alors aux élagueurs de faire le travail.
 

Survol des lignes ENEDIS

Tempête Eleanor en janvier 2018

Dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 janvier 2018, la tempête Eleanor avait dûrement frappé la France. En Normandie, jusqu'à 50.000 foyers ont été privés d'électricité au plus fort des intempéries. 
24 heures plus tard, 2.000 clients restaient impactés par des coupures d'électricité. Dans le détail : 1100 dans l'Eure, 300 en Seine-Maritime, 300 dans la Manche, 150 dans le Calvados et 150 dans l'Orne.

Sur le même sujet

Plan de sortie Glyphosate

Les + Lus