"À Caen, tous les vols sont annulés" : La grève des contrôleurs aériens impacte aussi les aéroports de Normandie

La grève des contrôleurs aériens français devrait clouer au tarmac de nombreux avions ce jeudi 25 avril. Malgré la levée du préavis de grève du syndicat majoritaire, le trafic aérien promet d'être très perturbé dans les grands aéroports du pays, et dans les plus petits, comme en Normandie.

"Tous les vols prévus dans notre aéroport de Caen-Carpiquet sont annulés. Pour Deauville, c'est encore en discussion", Maryline Haize-Hagron n'y va pas par quatre chemins. La directrice des aéroports de Caen-Carpiquet et de Deauville s'apprête à vivre un jeudi 25 avril calme sur le tarmac, mais sans doute agité en coulisse. 

Tous les avions cloués au sol en Normandie ?

À Caen, six vols étaient prévus vers et en provenance de Marseille, Ajaccio et Lyon, tous affichaient complet. Aucun d'entre eux n'est maintenu. "C'est surtout pénalisant pour les passagers qui partent en vacances ou ceux qui sont coincés en Corse ou dans le sud de la France pour le travail", regrette-t-elle, alors que les Normands sont au milieu de la première semaine des congés de printemps.

À Deauville, un seul vol commercial était prévu : un charter vers Funchal, sur l'île de Madeire au Portugal. Pour l'heure, il n'est pas annulé, mais il y a des risques qu'il le soit. C'est également le cas des vols privés prévus ce jeudi dans les aéroports calvadosiens.

Les aéroports de Paris très impactés

Ailleurs en France, la mobilisation devrait être forte puisque trois vols sur quatre doivent être annulés à Orly, plus d'un sur deux à Roissy-Charles de Gaulle. Et ce, même si le SNCTA, syndicat majoritaire a trouvé un accord avec la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) pour une levée du préavis. "L'aboutissement tardif des négociations avec le SNCTA, et la nécessité de finaliser les discussions avec les autres organisations syndicales, ne permettront pas d'éviter des perturbations le jeudi 25 avril 2024", a commenté la DGAC dans un communiqué.

Les contrôleurs aériens contestent la refonte de l'organisation territoriale du contrôle aérien en France, et réclament une hausse des salaires en corrélation avec l'augmentation annoncée du trafic. Si leurs revendications ne sont pas entendues, les syndicats des aiguilleurs du ciel n'écartent pas la possibilité de renouveler un mouvement de grève pour le pont de l'Ascension, du jeudi 9 au samedi 11 mai.