En panne depuis mardi, le pont de Colombelles a été remis en service ce mercredi soir

Alors que divers chantiers rendent difficile la circulation sur l'agglomération caennaise, une nouvelle péripétie est venue aggraver la situation. Le pont de Colombelles est tombé en panne mardi en fin de journée. 24 heures plus tard, l'ouvrage a enfin été remis en service.

"Les emmerdes, ça vole toujours en escadrille", aurait déclaré un jour un ancien président de la république. Depuis mardi matin, la circulation est limitée à une voie dans chaque sens de circulation sur le viaduc de Calix. Le chantier de réparation de l'ouvrage doit durer jusqu'au 15 novembre. Un chantier qui vient s'ajouter à d'autres comme celui sur le périphérique nord et, un peu plus en amont, sur l'A13. Sans compter divers travaux dans Caen même. Et les usagers de la route ne sont pas à l'abri d'une nouvelle tuile. Ce mardi soir, le pont de Colombelles est tombé en panne.

Ports de Normandie, le gestionnaire de l'ouvrage, avait annoncé qu'il ne serait pas remis en service avant ce mercredi midi. Finalement, il auara fallu attendre près de 24 heures pour pouvoir emprunter de nouveau le pont. "Les équipes de Ports de Normandie immédiatement dépêchées sur places ont rapidement identifié qu’il s’agissait d’une défaillance de l’une des pièces du système d’embrayage. Elles ont procédé dans la journée à son remplacement et aux tests ce qui a permis de rouvrir le pont à l’instant", indique le communiqué publié en fin de journée.

Datant de la fin des années 50, le pont de Colombelle est "vétuste" selon son gestionnaire. "Il n'est techniquement plus en capacité de répondre au trafic qu'il subit et des signes inquiétants de fatigue sont apparus qui ont conduit à y interdire la circulation des poids lourds." Près de 18 000 véhicules l'empruntent quotidiennement dont 7% de poids-lourds. Les incidents du type de celui suvrenu cette semaine sont fréquents. L'ouvrage doit donc être remplacé. Son successeur sera placé 40 mètres en aval. Le chantier doit débuter au printemps 2022 et durer un an pour un coût de plus de 20 millions d'euros.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
circulation économie transports