Le cinéma Lux à Caen rouvre pour des projections tests, un an après sa première fermeture

Samedi 13 mars 2021, soit un an jour pour jour après sa première fermeture liée à la crise sanitaire, le cinéma Lux à Caen (Calvados) organise des projections tests gratuits de trois films. L’objectif ? Sensibiliser à la réouverture des salles de cinéma.

Le cinéma Lux à Caen avait fermé, la première fois, le samedi 13 mars 2020.
Le cinéma Lux à Caen avait fermé, la première fois, le samedi 13 mars 2020.

"Notre action est solidaire avec tous les autres lieux de spectacle, souligne Gautier Labrusse, directeur du Cinéma Lux à Caen. Si on doit vivre avec le covid et la crainte du covid, il faut trouver des solutions pour les lieux publics". C'est pourquoi samedi 13 mars 2021, le cinéma art et essai de Caen participe à la campagne lancée par la Fédération Nationale des Cinémas Français #OuvrezLesCinémas, en organisant des projections tests gratuites de trois films ouvertes à ceux qui se seront inscrits. A 14 heures sera diffusé "Si le vent tombe" de Nora Martirosyan, à 14h30 "Indes Galantes" de Philippe Béziat et à 15 heures "Écoliers" de Bruno Romy.

Il y a des dérogations à l’ouverture et parmi elles il y a les réunions professionnelles pour préparer la réouverture. Ces projections tests ont lieu depuis mars dernier dans les salles sauf que là, la différence, c’est qu’on est sur un jour symbolique. On est sur un drôle et triste anniversaire qui correspond à la première fermeture. Le Lux avait fermé le 13 mars. On avait devancé le 14 mars. C’est 244 jours cumulés de fermeture en un an.

Gautier Labrusse, directeur du cinéma Lux à Caen

Depuis le 30 octobre 2020, tous les lieux culturels tels que le cinéma sont fermés en France dans le cadre des mesures sanitaires liées à la Covid-19. Avant ça, déjà, ces établissements avaient connu une fermeture de mars à juin lors du premier confinement. Sur son compte facebook, le cinéma le Lux de Caen relaie son action de samedi. Les spectateurs intéressés peuvent s’inscrire sur HelloAsso mais attention, "on est sur des jauges limitées, assez basses de 30%", précise Gautier Labrusse. A l’heure où cet article est écrit, les deux premières projections sont complètes, les places restantes sont pour le film "Ecoliers" de Bruno Romy.

"Il est temps de penser à la réouverture"

C’est de cette façon qu’à Caen, le cinéma art et essai a souhaité faire entendre sa voix, alors que la fédération des cinémas encourage les exploitants, partout en France, à prendre la parole et à mener des actions de communication. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le cinéma Lux se mobilise. Le mercredi 16 décembre dernier, dans l'église du Vieux-Saint-Sauveur à Caen, il avait organisé une projection.

"On veut marquer le fait qu’il est maintenant temps de penser à la réouverture de nos salles. Cela devient catastrophique pour la filière du cinéma", considère Gautier Labrusse. "On n’a aucune nouvelle et aucune perspective et on souhaite qu’on ne nous méprise pas. Ce soir (vendredi 12 mars ndlr) c’est la cérémonie des Césars, je suis curieux de voir comment elle va se dérouler. Tout cela est très symbolique."

Et si le directeur se réjouit de cet événement, il veut aussi donner sens à cet action : "Il y aura de la joie mais c’est aussi un cri d’alerte."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture covid-19 société