Marche pour le climat à Caen : “Nous avons 10 ans pour sauver le monde”

Pancartes à la main, des lycéens et des étudiants normands se sont réunis pour alerter de l'urgence climatique, vendredi 26 avril 2019. / © O. Ayed / France 3 Normandie
Pancartes à la main, des lycéens et des étudiants normands se sont réunis pour alerter de l'urgence climatique, vendredi 26 avril 2019. / © O. Ayed / France 3 Normandie

Vendredi 26 avril, près d’une centaine de jeunes se sont réunis sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Caen avant d’entamer une marche pour le climat. Lycéens et étudiants, tous s’accordent sur un point : agir vite pour la protection de l’environnement.

Par Olfa Ayed

Au départ ils étaient … un.

Il est 11 heures ce vendredi 26 avril 2019 lorsque Sacha Boison, élève de terminale en sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) au lycée Jules Ferry de Caen, se dirige vers le lycée Malesherbes, mégaphone à la main. Il souhaite réunir ses camarades pour la "marche pour le climat". "On a prévenu sur Facebook et sur notre page Instagram aussi, mais on est en période de révisions pour le bac et pour les examens, ça va être difficile de ramener du monde."
 
La marche du 15 mars dernier avait réuni 400 jeunes à Caen. "On avait répondu à l’appel de Greta Thunberg" souligne l’une des participantes qui rejoint le groupe en train de se former devant l’Hôtel de Ville. Greta Thunberg est la jeune activiste écologiste suédoise de 16 ans qui s’est faite connaître grâce à son discours lors de la conférence de Katowice de 2018 sur les changements climatiques. C’est elle qui lance la première "grève étudiante pour le climat" en août 2018.
 

À 13h30, ils sont une petite centaine de jeunes, pancartes en main : "nique pas ta mer""si la planète était une banque elle serait déjà sauvée", "nous avons 10 ans pour sauver le monde".
 
Mathilde Baudet en terminale ES et ses amies sont venues de l’Orne, vendredi 26 avril 2019. / © O. Ayed / France 3 Normandie
Mathilde Baudet en terminale ES et ses amies sont venues de l’Orne, vendredi 26 avril 2019. / © O. Ayed / France 3 Normandie

Sur les marches de l’Hôtel de Ville, des jeunes s’emparent du mégaphone.
 

Nous aussi on va connaître la faim ! Et le pire c’est qu’il y a des solutions !


Ces solutions, Capucine Ly 16 ans les appliquent dans sa vie quotidienne. "Je suis végétarienne, j’achète en vrac, je prends les transports en commun mais les petits pas ne suffiront plus il faut changer les choses à grande échelle ! "
 

"Soyons révolutionnaires pour le climat !"


"Pour venir ici j’ai fait une heure de route avec mes camarades. On est venu en covoiturage et certains en transports en commun. J’ai prévenu ma cantine que je ne viendrai pas pour éviter le gaspillage" témoigne Mathilde Baudet en terminale ES au lycée Auguste Chevalier dans l’Orne.

Mais tous se rejoignent sur une idée : les actions individuelles ne suffisent plus. C’est au niveau politique que le changement doit avoir lieu : "Le gouvernement n’a qu’un seul mot à la bouche "croissance, croissance, croissance !" s’égosille Lubin, 19 ans, étudiant en histoire de l’art à Caen, pour conclure sur l’injonction : "Soyons révolutionnaires pour le climat !"
 

"Il faut déclarer un état d’urgence climatique"


"Vous vous rendez compte, en 2005 Chirac parlait déjà de "terre brûlée" et là on est en 2019 et c’est encore pire !" s’indigne Mathilde, en référence à la célèbre phrase de Jacques Chirac "Notre maison brûle et nous regardons ailleurs" lors de son discours à Johannesburg (Afrique du Sud) le 2 septembre 2002 au sujet du réchauffement climatique.

"Au MNL (le mouvement national des lycéens, ndlr) on demande la mise en place d’ "un état urgence climatique" pour que l’Etat français aille plus loin" déclare Sacha qui a signé la pétition "l’Affaire du Siècle".

Il est 14 heures, le groupe se dirige vers le centre-ville, pour se faire voir, se faire entendre et passer devant les grandes enseignes, une action symbolique "on ira surement devant Macdo" souligne un participant.

Le prochain rendez-vous est pris : le 5 juin prochain. Greta Thunberg sera en déplacement à Caen à l’Abbaye-aux-Dames. Elle viendra récupérer son Prix Liberté, délivré par le forum mondial "Normandie pour la paix". Un rassemblement fort, à la veille du 75e anniversaire du Débarquement en Normandie. Un anniversaire auquel Donal Trump a répondu présent.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus