Menant 2-0 face à Toulouse, le Stade Malherbe se fait rattraper et passe encore à côté de la victoire

Pour le dernier match de la phase aller de la saison 2020-2021 de ligue 2, le Stade Malherbe recevait ce lundis soir Toulouse à d'Ornano. Le résultat nul n'a fait que des déçus : Malherbe laisse une nouvelle fois passer la victoire, Toulouse perd l'occasion de devenir leader.

Pascal Dupraz, entraîneur du Stade Malherbe de Caen, ce lundi 11 janvier
Pascal Dupraz, entraîneur du Stade Malherbe de Caen, ce lundi 11 janvier

"Nous avons des jeunes joueurs, on a le cran de les faire jouer et ce soir, ils ont beaucoup appris, surtout tactiquement. Ils travaillent bien, ils ont un bon état d'esprit. Je suis déçu, du résultat, mais je suis fier d'eux", a déclaré ce lundi soir Pascal Dupraz à l'issue de la rencontre. Car le club normand a failli renouer avec la victoire face à Toulouse, ce qui aurait été de bon augure à l'aube du lancement de la phase retour du championnat de ligue 2.

Pourtant, tout avait bien commencé pour les Normands sur leur terrain. En l'espace de six minutes, Kelian Nsona (10e) et Alexandre Mendy (16e) infligent au TFC, entraîné par l'ancien coach de Malherbe Patrice Garande, une double punition. "On aurait dû totaliser juste après le 2-0 parce qu'on avait encore des situations", regrettait Pascal Dupraz ce lundi soir. Mais à la 44e minute, le jeune défenseur toulousain Bafodé Diakité (20 ans), sur une frappe de trente mètres puissante et surtout flottante, surpend tout le monde, à commencer par les Caennais, déstabilisés juste avant le retour au vestiaire.

"En deuxième mi-temps, on a mal ressorti le ballon, on s'est un peu trop affolé. Toulouse a exercé un pressing constant", analysait l'entraîneur du Stade Malherbe de Caen à l'issue de la rencontre. Entré en jeu à la 73e minute, Nathan N'goumou, 20 ans également, a remis les deux équipes à égalité et ouvert son compteur en pro pour sa troisième apparition de la saison, avant que Jessy Deminguet ne manque la balle de match pour Caen (86e).

Le chemin qu'il reste à parcourir

"28 points à la mi-saison, c'est trop peu", reconnait Pascal Dupraz, "On tourne à un régime trop lent. On encaisse trop de buts par rapport à ce qu'on concède", et de pointer, outre "des blessures sur des postes importants", un "manque de deux ou trois spécialistes" sur les postes défensifs. "Pour être dans les bonnes places, il faudra marquer 37 points sur le deuxième tour. On en a marqué 28. Ça situe le chemin qu'il reste à parcourir." Le Stade Malherbe de Caen est désormais huitième du championnat de ligue 2.

Ce lundi soir à d'Ornano, la déception était aussi du côté toulousain. Avec ce match nul (2-2), le club entraîné par Patrice Garande a manqué l'occasion de prendre la tête du championnat. C'est Troyes qui finit "champion d'automne" à l'issue de cette phase aller. Suivi, deux points derrière, par le TFC.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sm caen football sport