Miss France à Caen : soirée annulée, action en justice … Ce qu’il faut savoir sur l’élection

Publié le
Écrit par Loeiza Larvor

L'élection de Miss France 2022 se tiendra ce samedi 11 décembre au Zénith de Caen. Cette soirée mettra fin au règne de la normande Amandine Petit. Entre la soirée cocktail annulée et les polémiques, voici ce qu'il faut savoir sur l'élection.

Dans moins de deux jours, dans la soirée de samedi 11 décembre, la France connaîtra le nom de sa nouvelle miss. Amandine Petit devra alors céder sa couronne à Miss France 2022. Mais avant cela, voici ce qu'il faut s'avoir sur l'élection.

La soirée cocktail d'après élection annulée :

Une polémique commençait à gonfler sur les réseaux sociaux. Alors que le gouvernement a annoncé la fermeture des discothèques pendant au moins 4 semaines à compter de vendredi 10 décembre, la ville de Caen a décidé d'annuler la soirée d'après élection. Cette soirée devait rassembler 1400 personnes selon Bruno Lameray, représentant du groupement national des indépendants cité dans article de Le Bonhomme Libre à lire ici. La soirée dansante était également animée par un DJ.  

La municipalité en a profité pour rappeler que le pass sanitaire et le port du masque seront obligatoires pour assister au spectacle. 

L'association 'Osez Le Féminisme' intente une action en justice :

Tous les ans le débat ressurgit. Le concours Miss France est jugé "archaïque" et "sexiste" par de nombreux militants féministes. L'association 'Osez Le Féminisme' a même intenté une action en justice devant le tribunal des Prud'hommes de Bobigny le 18 octobre 2021. Les militantes de l'association dénoncent notamment des critères de participation discriminants alors que, nouveauté de cette année, ces dernières ont un contrat de travail le soir de l'élection.

Parmi les plaignants, trois femmes qui disent avoir été écarté du concours car elles ne correspondaient pas aux critères exigés par le concours. Pour 'Osez Le Féminisme', Miss France et Endemol Production, visés par l'action en justice, "utilise des femmes pour fabriquer un programme audiovisuel extrêmement lucratif tout en bafouant le droit du travail". 

Interrogée par l'AFP, la société Miss France n'a pas souhaité réagir à la procédure. Le jugement sera rendu en juin 2022.

L'opposition municipale dénonce un coût élevé pour la ville de Caen :

Si l'équipe municipale a accueilli les 29 miss régionales à la mairie, l'opposition dénonce le coût de l'organisation pour la ville. Le groupe d'opposition composé d'élus d'EELV, de DVG et du PCF, "exige que le maire de Caen remplisse son devoir élémentaire d'information quant à l'allocation des deniers publics en diffusant immédiatement les moyens qui seront consacrés par la ville et ses partenaires publics à cet évènement".

Selon Rudy L'Orphelin, interrogé par l'AFP, en 2010 le concours de Miss France organisé à Caen avait coûté 200.000 euros à la ville.

Au regard des bénéfices engrangés par la société organisatrice, il y a pourtant lieu de s'interroger quant à la pertinence d'un soutien financier public à des manifestations qui véhiculent des standards de beauté stéréotypés et reposent sur des critères de sélection pour le moins discutables

Elus d'opposition à Caen

"Le coût pour la ville ou le reste à charge sera connu en janvier 2022", a indiqué le service de communication de la Ville à l'AFP. 

Youssra Askry, Miss Normandie, a obtenu la meilleure note au test de culture générale :

Youssra Askry, originaire de Rouen, est la nouvelle représentante de la région sacrée le 23 octobre. L'année dernière elle avait terminé deuxième dauphine d'Amandine Petit.

Notre portrait :

Étudiante en master de Staps (Sciences et techniques des activités physiques et sportives) et athlète de saut en hauteur depuis 10 ans, Youssra s'est aussi démarquée par le test de culture générale organisé quelques jours avant le grand soir de l'élection. Elle a obtenue l'une des meilleures notes avec un 17/20. 

L'élection présidée par Jean-Pierre Pernaut se déroulera au Zénith de Caen à partir de 21h ce samedi.