• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Nördik Impakt : 20 ans de musique électro à Caen

A l'occasion de la 20e édition de Nordik Impakt, une dizaine de témoins nous racontent l'histoire du festival électro de Caen
A l'occasion de la 20e édition de Nordik Impakt, une dizaine de témoins nous racontent l'histoire du festival électro de Caen

Nördik Impakt souffle du 24 au 27 octobre 2018 ses 20 bougies. Ce festival, au départ underground, est devenu en l'espace de deux décennies un rendez-vous majeur de la scène électro, non seulement à Caen mais aussi en France et en Europe. Une dizaine de témoins nous racontent cette histoire.

Par CM

"Je crois que ma mère ne s'en rend pas compte mais elle écoute des musiques électroniques quand elle va à son cours de zumba." S'il est aujourd'hui difficile d'arpenter les allées d'un supermarché sans entendre du David Guetta, en 1999 la musique électronique était encore l'apanage des connaisseurs.

Certes la décennie avait vu émerger de nombreux artistes : Prodigy, les Chemical Brothers, Massive Attack ou Tricky en Grande-Bretagne, la "French touch" en France avec le pionnier Laurent Garnier puis Étienne de Crécy, Daft Punk ou Cassius. Ces artistes étaient relayés par certains magazines spécialisés (pour ne pas dire pointus) et parfois programmés par de gros festivals, noyés dans la masse des groupes de "rock". Mais hormis les clubs et les raves organisées dans la clandestinité, la musique électronique n'avait pas (ou peu) d'événements qui lui étaient entièrement consacrés.  

A l'occasion de cette 20ème édition,  France 3 Normandie est allée à la rencontre d'une dizaine d'acteurs du milieu culturel caennais pour qu'ils nous racontent leur expérience, comme spectateur ou acteur, de Nördik Impakt.

Une série réalisée par François Hauville à retrouver en intégralité sur notre chaîne Youtube.
 

Totem : "faut que ca fasse danser et que ça cadence"

Pour Guillaume Totem, DJ, "la techno en deux mots c'est de la musique pour faire la fête et pour danser ". "Aujourd'hui tout le monde écoute un peu de techno et à Caen on a un engouement fantastique"
 


 

Maxime Quintin : "l'objet indispensable ? La lampe frontale !"

"La techno pour moi en deux mots, c'est l'ouverture et une musique tournée vers le futur et les générations à venir" explique Maxime Quintin, bénévole historique à Nördik Impakt. 

 

Stéphane Rageot : "à 20 ans j'ai vu arriver une musique décriée"

Stéphane Rageot est programmateur au Cargö. Son premier souvenir de Nördik Impakt, c'est le 3ème "Je suis originaire de Rennes et on entendait parler d'un festival qui était en train de grandir et je suis venu voir" 



Sidoine Floch : "le mix de Laurent Garnier, une grosse claque"

"mon premier Nordik c'était pas que de la musique mais tout un ensemble en terme de déco et de thématiques" explique Sidoine.
Son meilleur souvenir : le mix de Laurent Garnier, "une grosse claque, un truc interminable où ça n'a jamais fermé, ce parc expo..."


Mac Declos : en mode accéléré 

Ben là, faut l'écouter...





Sébastien-Sameh Renaud : du classique à l'électro, il n'y a qu'un pas

Sébastien - Sameh Renaud est assistant d'administration à l'Orchestre de Normandie. Nördik  Impakt lui a plu dès les premières éditions. Il se souvient notamment d'une soirée dans le parking en sous-sol du château de Caen. La créativité, c'est son truc. 
 
Sébastien-Sameh Renaud
 

Paul Langeois et tous ses "Nordik"-20 ans d'histoire

Le directeur - programmateur du Big Band café et de Beauregard, Paul Langeois, nous livre ses 20 ans de souvenirs d'électro. " Moi j'ai peut-être pas l'air comme ça, mais l'électro j'aime bien quand ça tabasse !" :
 
Paul Langeois et tous ses Nordik
 

Aristide Olivier et Nördik Impakt

"Mon premier Nordik est récent, c'était en 2014. C'est un univers qui n'est pas le mien mais c'est une belle découverte" Aristide Olivier, Adjoint à la jeunesse de la Mairie de Caen nous raconte son lien avec le festival electro :
 
 

Fulgeance 

Pierre Troel AKA Fulgeance est un musicien caennais et le directeur artistique du label Musique Large. Il sera sur la scène du Parc Expo le 27 octobre avec le groupe Gangue.

En 20 ans, quel est son meilleur souvenir de Nördik Impakt ?  Avoir croisé DJ Pone dans les loges... la suite en vidéo :

 

Mathieu Douet 

Sa première fois, "c'était en tant que bénévole sur Nördik 4, en 2003 (...) je pense que j'ai adhéré en premier lieu pour l'aventure humaine, la motivation avec la bande de copain". Aujourd'hui, Mathieu Douet est président de l'association Arts Attack qui organise le festival Nördik Impakt.
Nordik Impakt a 20 ans: Mathieu Douet
 


Nordik Impakt : 1500 festivaliers en 1999, 22 500 en 2017


Avec Astropolis à Brest, Nordik Impakt est l'un des tout premiers festivals des cultures électro. La première édition, lancée alors par le collectif Cinquième dimension, attire 1500 personnes en novembre 1999. Cinq ans plus tard, ils sont près de 15 000 à danser pour la seule soirée de clôture. L'an dernier, les organisateurs annonçaient plus de 22 500 spectateurs alors que les derniers concerts n'étaient pas encore terminés. En près de 20 ans d'existence, le rendez-vous caennais est devenu une référence.

Et des références, l'association Arts attack ! en a convié plusieurs cette année pour souffler les 20 bougies du festival. Parmi la cinquantaine d'artistes programmés du 24 au 27 octobre prochain figurent en effet Laurent Garnier, Jennifer Cardini, Maceo Plex ou Josh Wink sans oublier les enfants du pays Fakear ou Guns of Brixton, qui se reforment après une longue absence.














 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Manifestation des agents EDF devant la centrale thermique du Havre

Les + Lus