Olympiades des métiers : l'origine espagnole d'une compétition devenue mondiale

L'édition nationale des Olympiades des métiers se tient à Caen du 29 novembre au 2 décembre. Les meilleurs iront ensuite à Kazan en Russie pour le tournoi mondial en 2019. 

Comme ses camarades de concours, Lucas, âgé de 18 ans et engagé dans la compétition comme carreleur, est sans doute trop concentré sur le tournoi à venir pour connaître l'origine des Olympiades des métiers : tournoi international devenu une référence dans de nombreux secteurs professionnels, dont l'édition française se tient à Caen du 29 novembre au 2 décembre. Les meilleurs de cette compétition nationale, ouverte aux jeunes de moins de 23 ans issus de nombreux secteurs professionnels (automobile, BTP, nouvelles technologies...), iront défier leurs concurrents internationaux à Kazan en Russie en août 2019.


De l'Espagne au Japon

Tout a débuté dans l'Espagne du général Franco.

"En 1946, pour répondre à une pénurie d’ouvriers spécialisés, Jose Antonio Elola Olaso, directeur général de l'Organisation espagnole pour les jeunes, décide de convaincre les jeunes, leurs parents, les enseignants, et les employeurs que leur avenir reposait sur la mise en place d’un système de formation professionnelle efficace. En mettant en place une compétition attractive, multiple, pluridisciplinaire, l’objectif devait être atteint", relate sur son site web la région Nouvelle-Aquitaine, organisatrice de la précédente édition française des Olympiades des métiers


Le succès de l'évènement dépasse vite les frontières de l'Espagne. Dès 1950, le concours s'ouvre à des jeunes apprentis du Portugal. C'est le début d'une longue internationalisation des Olympiades des métiers. Après six éditions organisées à Madrid, c'est Bruxelles qui accueille la compétition en 1958. Douze ans plus tard, les Olympiades quittent la première fois l'Europe avec Tokyo au Japon comme ville hôte. La France accueille les Olympiades à Lyon en 1995. 

 
 

Des Français prometteurs

En 1989 est créé en France un Comité de soutien aux Olympiades des Métiers, avec la participation des ministères, des organisations professionnelles et des Chambres consulaires. Son rôle est de représenter la France au sein du Comité international, de sélectionner et d’entraîner les candidats des équipes françaises. Le début d'une belle histoire pour les jeunes apprentis de l'Hexagone, qui se sont classés à la quatrième place avec 12 médailles lors de la dernière édition internationale des Olympiades des métiers à Abu Dhabi en 2017

C'est maintenant au tour de leurs successeurs de prendre le relais à Caen pour faire la démonstration des nouveaux savoir-faire de la jeunesse française. Même si le contexte a changé autour d'eux. En mars 2017 à Bordeaux, un candidat à la présidentielle nommé Emmanuel Macron avait fait une visite aux jeunes en compétition. "Macron, c'est qui ?", interrogeaient certains apprentis. Déjà une autre époque. 
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité