Paroles de professeurs en Normandie – Rentrée scolaire sereine pour cette nouvelle année en mode covid

Ce mercredi 1er septembre 2021, les professeurs des établissements scolaires du public ont fait leur rentrée. En Normandie, nous sommes allés à la rencontre de ceux du collège Charles Gounod à Canteleu et de ceux du lycée professionnel Camille Claudel à Caen pour recueillir leurs ressentis.

L'heure de la rentrée a sonné ce mercredi 1er septembre 2021 pour les professeurs du public. En Normandie, environ cinquante enseignants du collège Charles Gounod de Canteleu ont retrouvé le chemin de l'école. Et pour ce premier jour, les visages sont souriants, malgré le protocole sanitaire qui va de nouveau s'appliquer. Ceux que nous avons rencontrés se disent d'ailleurs plutôt sereins. "Le protocole, on est rodé",  confie un professeur de français de l'établissement. "Les élèves aussi ont l'habitude", explique un enseignant en technologie. Ils respectent bien les règles sanitaires. Les surveillants leur mettent du gel à l'entrée du collège, y en aussi à l'entrée des classes"

L'année précédente, cet établissement a recensé 25 élèves positifs à la covid sur plus de 400. Les enseignants ne manifestent donc pas d'appréhension en particulier. Quelques interrogations se posent tout de même sur la vaccination et sur le pass sanitaire pour les 12-17 ans dès le 30 septembre, notamment pour les sorties scolaires dans des lieux où il sera obligatoire. 

C'est pénible de faire cours avec le masque

Un professeur de français

L'obligation de continuer à porter le masque en cours est peut-être la principale déception de cette rentrée. "Nous sommes frustrés de le porter à nouveau. C'est très contraignant", déplore ce professeur d'anglais. "Tous les collègues sont vaccinés. On a hâte de pouvoir exercer normalement"

Même sérénité à Camille Claudel à Caen où une centaine de professeurs ont aussi fait leur rentrée ce matin. Dans ce lycée professionnel des métiers des services, le covid a été bien géré l'année dernière, mais certains élèves ont décroché estime une professeure de biotechnologie."On a une population qui est quand même en difficulté face à la scolarité et c'est vrai que le distanciel est très dur pour eux et pour nous. Il va falloir raccrocher certains éléves". En espérant donc que cette année scolaire puisse se faire totalement en présentiel. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie rentrée scolaire éducation société