Cet article date de plus de 4 ans

Une plaidoirie lycéenne pour le peuple syrien a touché le jury

La finale normande du concours de plaidoiries des lycéens a rendu son verdict ce vendredi midi au Mémorial de Caen, et ce sont deux Caennaises qui ont obtenu le premier prix, Inès Legrand et Solenne Finot du Lycée Victor Hugo, avec "Détruire l'humain".
C'est un rendez-vous annuel du Mémorial de Caen. Donner la parole aux lycéens qui souhaitent défendre un cas de violation des droits de l'homme.

La sélection régionale avait lieu ce matin. Dix équipes ont présenté leurs plaidoiries à l’oral devant un jury normand, composé de personnalités du monde juridique, enseignant, médias et d’associations pour la défense des Droits de l’Homme, ainsi que d’un représentant du Mémorial de Caen.
durée de la vidéo: 02 min 03
Finale régionale concours des plaidoiries Lycéens au Mémorial de Caen - 9 décembre 2016 ©France 3 Normandie
Reportage : Hélène Jacques, Carole Lefrançois, Alice Ricordeau
Intervenants :
Arthur Clamageran, élève de terminale membre du jury
Nicolas Michaud, élève de terminale membre du jury

Les Droits de l'Homme au coeur de toutes les plaidoieries

Toutes les équipes ont défendu avec conviction des causes d’atteinte aux Droits de l’Homme qui leur tenaient à cœur.
« Détruire l’humain » (Inès Legrand et Solenne Finot, lycée Victor Hugo), « A l’école comme à la guerre ! » (Lucila Matos, lycée Dumont d’Urville) et « Fumer tue, mais pas toujours ceux qu’on croit » (Emma Fourreau, lycée Malherbe), voilà les titres des 3 nominés, tous caennais.
Lucila Matos a d'ailleurs remporté de son coté le prix "coup de coeur des lycéens".


Le duo vainqueur avait décidé de s'attaquer à la répression contre le peuple syrien. "La liste des tortures infligées est aussi longue que le bras.  Elle est horrifiante non seulement par son usage systèmatique, mais aussi par ce qu'on pourrait appeler "cyniquement" son inventivité."  
Mais les deux jeuens filles ont tout autant condamné l'absence de réactions des autres pays. "Comment de telles exactions peuvent-elles être commises dans le silence de la communauté internationale ? Pourquoi ne demande-t-on pas justice devant ces crimes contre l'Humanité ? Comment arrêter cette situation ? Et quel avenir pour la Syrie, divisée par les tyrans et les espoirs de démocratie ?"

Téléchargez la Plaidoirie "Détruire l'humain", de Inès Legrand et Solenne Finot du Lycée Victor Hugo (Caen)


Inès Legrand et Solenne Finot rejoindront le vendredi 27 janvier prochain, au Mémorial de Caen, les 13 autres finalistes des jurys régionaux.
Tous participeront à la finale nationale du 20e concours de plaidoiries des lycéens devant plus de 3000 personnes.

Le lendemain aura lieu la finale du concours des élèves avocats.
Enfin, le dimanche 29 janvier, se déroulera la finale du concours de plaidoiries des avocats.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie mémorial de caen histoire sorties et loisirs solidarité jeunesse