Réforme du lycée, suppression de postes : 400 professeurs dans les rues de Caen

Ce jeudi 24 janvier, les enseignants, professeurs et quelques lycéens ont répondu au mouvement national et ont défilé dans les rues de Caen pour défendre un service public de qualité. Les suppressions de postes, la réforme du lycée et du bac font craindre une déterioration de l'enseignement.
400 professeurs dans les rues de Caen pour manifester contre la réforme du lycée, du bac et la suppression de postes
400 professeurs dans les rues de Caen pour manifester contre la réforme du lycée, du bac et la suppression de postes © JYG
La liste des revendications est longue. La suppression de postes, le parcours sup (nouvelle formule), la réforme du bac, et des lycées pro, le gel du point d'indice, la coupe est pleine pour les professeurs. Sur les 132 postes, 119 concernent les enseignants. D'après les syndicats, ce sont les collèges qui vont devoir faire des sacrifices. Le rectorat a beau tempérer en annonçant l'augmentation d'heures supplémentaires (738H/sem) soit 41 postes, les professeurs ne sont pas dupes. 1H supplémentaire = 2/3H de travail en plus si l'on prend en compte le temps de préparation.

Explications de Sébastien Beorchia - secrétaire academique SNEP-FSU

"Le gouvernement, pour cacher les suppressions de postes, avait gonflé artificiellement les heures supplémentaires (...) "

Résultat : Un établissement ne pourra pas fonctionner sans que les professeurs ne soient obligés d'assumer de nombreuses heures supplémentaires.
 
ITV Sebastien Beorchia secretaire academique SnEP FSU

Les enseignants sont venus de toute la région, et même de l'Aigle pour s'insurger contre les réformes lancées par l'Education Nationale. "Le problème ? On est géré par des comptables. En diminuant des heures face aux élèves, on va diminuer le nombre de postes et ça coûtera moins d'argent. Il faut savoir qu'un élève de lycée professionnel, ça coûte 14 000 euros à l'année. Si on le fait dans de bonnes conditions, c'est un bon investissement. (...) ça fait donc des postes en moins et des 14 000 euros d'économisés et ça c'est bien dommage parce que c'est au détriment de nos élèves"

Laurence Desmaretz, professeure au lycée Victor Lepine, à Caen
 
Manifestation du 24.01.19 : professeure lycée Lépine a Caen

Le reportage de Jean Yves-Gélébart et Mathieu Bellinghen 
 
JTS Grève des profs à Caen le 24.01.19

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société