Le Stade Malherbe, à bout de souffle, se prend les pieds dans le gazon breton

Les Caennais se déplaçaient à Rennes ce dimanche 10 mars, un déplacement qui s'est soldé une nouvelle fois par une défaite face à des Bretons en pleine forme. Score final : 3-1. 
Casimir Ninga et Hamari Traore ce dimanche 10 mars à Rennes
Casimir Ninga et Hamari Traore ce dimanche 10 mars à Rennes © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Auréolé de son succès en ligue Europa face à Arsenal, Rennes ne s'est pas endormi sur ses lauriers ce dimanche, en championnat. Et pourtant, les 20 premières minutes de la rencontre ont pu laisser craindre aux supporters bretons une petite baisse de régime de leur équipe. Comme face à Arsenal, Rennes a laissé jouer l'adversaire en début de match. "On a eu quelques difficultés à rentrer dans le match, on a manqué de dynamisme dans nos courses, dans la circulation du ballon, c'était un petit peu lent au départ", a reconnu le coach rennais.

Une opportunité que n'ont pas laissé passer les Normands. Bien décalé par Seif-Eddine Khaoui, avant de repiquer dans l'axe , Casimir Ninga a ouvert le score d'une frappe enveloppée de 21 mètres, à la 20e minute. Piquant au vif les Rouge et Noir, qui ont également profité de l'exclusion du Caennais Yoël Armougom pour une accumulation de fautes à la 35e minute. "L'expulsion change le match à l'image de ce qui s'est passé jeudi avec Arsenal, on a vécu le même scénario", a déploré Fabien Mercadal, l'entraîneur de Caen, "Yoël est un très bon joueur, mais un joueur en devenir (...) On sait que les
joueurs de ce profil parfois pour apprendre nous font perdre des points.
"

Comme contre Arsenal, l'égalisation est venue peu après et par Benjamin Bourigeaud sur un coup-franc millimétré à ras de terre (1-1, 39e). Samba a eu beau retarder l'échéance devant Sarr (45e), Adrien Hunou (50e), ou voir des tirs de Clément Grenier (51e) et Sarr (52e), toujours lui, fuir son cadre, l'ailier Sénégalais a fait plier Malherbe en deux passes décisives après des débordements tout en vitesse et en puissance. La première tendue à ras de terre pour Hunou (2-1, 58e), seul au deuxième poteau après une fausse piste de Mbaye Niang au premier, et la seconde en retrait pour son compatriote (3-1, 62e).

Le Stade Malherbe de Caen est en bien mauvaise posture. Il pointe à la 19e place du classement général, à 7 points de Monaco qui pour l'instant est assuré de son maintien la saison prochaine. "Il ne reste plus qu'une dizaine de matchs mais il reste une trentaine de points", a déclaré Roland Courbis, à l'issue de la rencontre, "Si je me contente de regarder les bonnes choses qu'on a pu voir dans les 30 premières minutes, je me dis qu'on va se sauver. Si on est aussi stupides par moments, je me dis que ce sera très compliqué."  
 
Tweet sm caen itw Courbis après Rennes-Caen

    



    


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sm caen football sport