Covid-19 : le Département du Calvados casse sa tirelire pour aider les plus fragiles

Réuni en session ce lundi 23 novembre, le Conseil Départemental du Calavdos annonce un plan d'urgence de 10 millions d'euros à destination des personnes les plus fragiles dans un contexte de crise sanitaire et économique.
Un plan d'urgence de 10 millions d'euros est lancé par le Département du Calvados
Un plan d'urgence de 10 millions d'euros est lancé par le Département du Calvados
Le président du Département du Calvados évoquait ce lundi midi sur notre antenne "une somme fantastiquement importante". A l'ordre du jour de la session du Conseil départemental du 23 novembre, l'adoption d'un "plan de relance sociale" de 10 millions d'euros. "Quand on est élu et qu'on est en contact permanent avec la population, on est une caisse d'absorption de l'ensemble des difficultés. Tout le monde a conscience de l'extrême difficulté que traverse un certain nombre de populations. Le niveau de détresse auquel s'ajoute un niveau d'anxiété de la population est quelque chose que tout un chacun peut ressentir aujourd'hui et il y a une urgence absolue", a déclaré Jean-Léonce Dupont.
 

La première mesure de ce plan d'urgence prend la forme de 15.000 "chéquiers solidaires" de 400 euros destinés aux personnes "en activité fragilisée" ou "en situation de précarité". Ils devraient être disponibles ce mardi et pourront être utilisés pour des dépenses alimentaires, des produits d’hygiène, des produits de première nécessité et du carburant. "Au-delà de l'aide que nous apportons aux personnes, nous savons que sur ce type de dispositif, entre 95 et 97% des chèques sont effectivement utilisés dans le département du Calvados", souligne le président du Département, "C'est donc une relance qui arrive, je l'espère, au moment où un certain nombre de commerces vont pouvoir réouvrir." Cette mesure est budgétée à hauteur de 5 millions d'euros.

Les associations d'aide alimentaire et de lutte contre la pauvreté se voient accorder "une aide exceptionnelle" pour un montant de 550.000 euros. Des chèques solidaires leur seront également attribués (500.000 euros). Les jeunes sont également visés par une partie de ce dispositif d'urgence avec une majoration de 50% des bourses pour les collégiens, le rehaussement de 50.000 euros du plafond d'aide aux 18-25 ans et des chèques solidaires pour les étudiants les plus en difficulté.

Enfin, en matière de prise en charge de la perte d'autonomie (personnes âgées ou en situation de handicap), les trois premiers mois de téléassistance seront offerts aux nouveaux souscripteurs. Près de 300 tablettes vont être fournies aux établissements médiaux sociaux (pour garder le lien avec les familles) et une prime covid-19 sera versée aux assistants familiaux et personnels des résidences autonomie.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique solidarité société