COVID 19 : le Calvados face au variant Delta

Le variant Delta a fait son apparition la semaine dernière dans le Calvados. Il aurait circulé lors d'une soirée d'anniversaire organisée dans la Manche, une dizaine de personnes testées positives dans les communes de Biéville-Beuville et Mathieu. Une campagne de dépistage est annoncée dès lundi.

C'est dans les Landes que le variant Delta est le plus implanté. Il represente environ 45% des tests positifs, et le taux d'incidence du département est de 54 contaminations par semaine pour 100 000 habitants, contre 19 en moyenne pour le reste de la France. Redouté pour sa contagiosité, sa propagation est étudiée de près par les autorités sanitaires. Son apparition dans le Calvados pousse la préfecture à mettre en place une campagne de dépistage. 

Tester le plus tôt possible

Le dépistage est une arme efficace contre la propagation du COVID 19, il permet de cibler et isoler les personnes infectées. 

En Normandie, on estime que la mutation évocatrice est présente dans 6,4% des prélèvements criblés. En cas de résultat Covid positif, une recherche de mutation sera réalisée lors de cette opération de dépistage.

Communiqué de presse préfecture Calvados

 

Dès lundi deux espaces de dépistage seront ouverts au public, sans rendez-vous, dans les communes concernées par l'apparition du variant Delta, jusqu'au vendredi 9 juillet: 

À Biéville-Beuville . Salle polyvalente (rue de Lympstone) .

Lundi 5, mardi 6, jeudi 8 et vendredi 9 juillet de 14h à 19h Et mercredi 7 juillet de 10h à 12h et de 14h à 18h

À Mathieu . Salle André ALLAIN (Foyer rural) .

Lundi 5 juillet de 14h à 17h Mardi 6, jeudi 8 et vendredi 9 juillet de 14h à 19h Et mercredi 7 juillet de 10h à 12h et de 14h à 18h.

 

Jusqu'à 60% plus contagieux que le variant anglais

Si le variant Delta inquiète autant les autorités sanitaires, c'est qu'il s'avère extrêmement contagieux. Il fait des ravages en Inde, où il a été détecté pour la première fois en octobre 2020. Il représente 20% des nouvelles contaminations en France, dont 50 % dans les Landes, faisant craindre une quatrième vague dès le mois d'août. Il pourrait aussi mettre à mal la stratégie vaccinale et obliger le gouvernement à remettre en place certaines restrictions. En Angleterre, où le variant est désormais majoritaire, le premier Ministre, Boris Johnson, a repoussé le déconfinement, initialement prévu le 21 juin, au 19 juillet. 

90% d'efficacité du vaccin avec la deuxième dose

Rappelons que les vaccins contre le COVID 19  sont d’abord et avant tout destinés à éviter les formes graves de la maladie, et non à stopper les contaminations. Selon diverses études, le vaccin Pfizer/Biontech serait efficace à 70% après la première dose et atteindrait 90% d'efficacité lors de la seconde contre le variant Delta. 

Alors que le taux de vaccination en Normandie est de 49,5% pour la première dose et 25,1% pour le schéma complet, l'ARS Normandie, la préfecture du Calvados et les différents acteurs de santé mettent en place différentes actions pour augmenter la couverture vaccinale durant l'été: 

-Des créneaux sans rendez-vous dans les centres de vaccinations

-L’élargissement des horaires en soirée et le week-end

-Des opérations "d’aller-vers" à destination du grand public dans des centres éphémères : 

               Médiévales de Bayeux, centre-ville le samedi 3 juillet de 13h à 18h et le dimanche 4 juillet de 12h à 20

Vous pouvez retrouver les différentes opérations vaccinales organisées dans la région sur le site de l'ARS Normandie. 

 

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité