Covid-19 : pourquoi le virus est-il si difficile à combattre quand il entre dans un Ehpad ?

Au moins soixante-dix établissements hébergeant des personnes âgées ont déclaré des cas de Covid en Normandie. Ce virus si contagieux donne bien des sueurs froides. À Falaise, depuis le début du mois, l'Ehpad qui dépend de l'hôpital tente de juguler l'épidémie. L'entreprise est fastidieuse.

Dans les couloirs de l'Ehpad à Falaise où 31 résidents ont été testés positifs à la Covid-19
Dans les couloirs de l'Ehpad à Falaise où 31 résidents ont été testés positifs à la Covid-19 © France Télévisions
Le cas est banal. Il montre combien était insoluble l'équation que les maisons de retraite devaient essayer de résoudre : comment maintenir le lien avec les proches dont les personnes âgées ont besoin sans s'exposer au virus ? Au mois de septembre, une résidente a participé à un rassemblement familial, et "le virus est entré à l'Ehpad", explique Hervé Maunoury, le maire de Falaise qui préside le conseil de surveillance de l'établissement.
© France Télévisions
La Covid-19 présente la particularité de se tapir. La période d'incubation peut durer deux semaines et la personne porteuse du virus n'en ressent parfois aucun symptome. C'est ainsi qu'il se propage jusqu'à apparaître au grand jour. Il est alors déjà bien difficile à juguler. "Nous avons fermé l'EHPAD dès que nous avons eu connaissance des deux premiers cas afin d'éviter les interactions avec l'extérieur. Tous les résidents ont été isolés".

Des tests sytématiques chaque semaine tant que cela sera nécessaire

La procédure est désormais bien rôdée, mais elle demeure lourde et assez traumatisante. Le test nasal n'a rien d'agréable. "Le personnel de l'hôpital est venu en appui de celui de l'Ehpad pour préparer psychologiquement l'ensemble de nos résidents", explique Hervé Maunoury. Depuis le début du mois d'octobre, un dépistage systématique est effectué cheque semaine afin de cerner le virus.
Les résidents de l'Ehpas Alma de Falaise sont coupés du monde pour être préservés du virus.
Les résidents de l'Ehpas Alma de Falaise sont coupés du monde pour être préservés du virus. © France Télévisions
Selon les chiffres fournis par la direction de l'hôpital, 31 cas de Covid-19 ont été recensés parmi les 70 résidents. L'établissement déplore deux décès. Sept cas concernent aussi des membres du personnel. L'Ehpad n'est pas encore venu à bout de l'épidémie. "Les résidents sont toujours isolés dans leur chambre pour les protéger". Mais avec les temps d'incubation, il faut faire preuve de patience. "La dernière phase de test sur les résients qui étaient négatifs vient d'avoir lieu. On attend les résultats".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille