DDAY. Un Résistant sur trois était une Résistante, quelle est la place des femmes dans les récits de la guerre ?

En Normandie, région de commémoration, la question de la place des femmes durant la guerre s'est posée jusque dans les musées. Certaines scénographies ont été modifiées pour ne plus oublier les Résistantes. Explications.

Durant la Seconde Guerre mondiale, un Résistant sur trois était une Résistante. Pourtant, au Mémorial de Caen, le parcours pédagogique leur accordait peu de visibilité, jusqu'à l'intervention d'une spécialiste. En 2018, Astrid Leray, responsable d'un cabinet de conseil et formation sur l'égalité femmes/hommes passe plusieurs mois à étudier à la loupe l'ensemble des documents du musée caennais, photos, vidéos, archives.

Elle constate que le traitement des femmes est bien différent de celui des hommes.
Ainsi, les documents illustrent, le plus souvent, la souffrance et montrent la femme dans un rôle de mère ou de femme au foyer. Pire, dans une situation identique, le traitement homme/ femme est bien différent… "Ici, on a un exemple de situation similaire" note Astrid Leray, "une première photo d'hommes arrêtés par des miliciens est légendée, Français arrêtés par des membres de la Milice. Dans la même situation, avec des femmes qui sont arrêtées, on ne va plus parler de Français, on va parler de femmes, mais en plus, on va décrire leur humeur supposée puisqu'on va écrire qu'elles sont angoissées : attendent avec angoisse de connaître leur sort".

Pour cette spécialiste d'égalité femme-homme, il faut lutter contre les stéréotypes. Astrid Leray a réalisé son état des lieux en s'appuyant sur les équipes du Mémorial qui ont déjà adapté certaines scénographies du parcours : "Initialement, ici, on avait une salle sur la Résistance qui était très masculine, beaucoup de documents rédigés au masculin, des photos d'hommes et donc on avait l'impression que les femmes n'avaient pas participé à la Résistance. Or, on sait aujourd'hui qu'il y avait 20 à 30% de femmes qui y ont participé. Il y a donc eu une réflexion sur tous les documents et les photos choisies pour que ce tiers féminin soit représenté". Sur les trois photos monumentales qui illustrent la Résistance, une photo de femme a été ajoutée.




"Grâce à Astrid Leray, on a révisé une partie de nos parcours" explique Stéphane Grimaldi, alors directeur du Mémorial de Caen, "et quand on a conçu le Mémorial des civils de Falaise, on a travaillé avec elle pour ne pas commettre les erreurs que nous avions faites avant" 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité