Dîner clandestin de Deauville : "Tout est conforme" déclare la procureure de Lisieux

C'est une affaire qui avait fait grand bruit sur les réseaux sociaux et qui mettait en cause le journaliste Bruce Toussaint. Le parquet de Lisieux avait diligenté une enquête. La procureure de Lisieux a annoncé hier, mardi 20 avril que tout était conforme et que l'affaire était close. 

Un compte anonyme twitter mettait en cause Bruce Toussaint, journaliste sur BFMTV
Un compte anonyme twitter mettait en cause Bruce Toussaint, journaliste sur BFMTV

Tout est parti d'un tweet anonyme en mars. En pleine période de scandale parisien sur fond de "petits dîners clandestins entre amis", la toile surréagit.

Un journaliste de BFMTV, Bruce Toussaint, est alors accusé d'avoir participé à un dîner clandestin dans un restaurant deauvillais.

Le journaliste dément, explique qu'il est l'invité d'une réunion de travail. L'hôtelier se tait, mais le parquet de Lisieux diligente une enquête.

Hier, mardi 20 avril, la procureure de Lisieux, Delphine Mienniel, rétablit les faits : "L'hôtel restaurant "l'étape" était en totale conformité avec l'application des règles du confinement. L'affaire est close. Tout était en ordre."

Quelles sont les règles qui s'appliquent aux hôtels et aux restaurants pendant le confinement ?

Réponse dans ce reportage de Salima Zeggaï et Bertrand Goulet avec la participation de Frédéric Cousinat, restaurateur à Deauville et Yann France, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie.

Dîner clandestin de Deauville : "Tout est conforme" déclare la Procureure de Lisieux

Exit donc l'affaire du restaurant clandestin de Deauville. La dénonciation via Twitter n'était qu'une calomnieuse fake news.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société covid-19 faits divers