Covid-19 : les agents municipaux d'Hérouville St-Clair se mettent à la couture !

Pour ses habitants, Hérouvile Saint-Clair se mobilise en organisant la confection de masques. Même les agents municipaux participent aux ateliers couture ouverts tous les jours aux bénévoles. 

© Sylvie Dumont-Prieux

A l'atelier de confection improvisé au Pôle animation Jeunesse d'Hérouville Saint-Clair, parmi la cinquantaine de petites mains : des bénévoles mais aussi... des agents municipaux. "Nos activités habituelles étant à l'arrêt, j'ai sollicité mes agents pour participer à l'effort commun", explique le Directeur Jeunesse et Sport, Stéphane Beaulieu. Une dizaine sur 340 agents municipaux a répondu à l'appel.

Certains savaient coudre, d'autres non. Mais il ne faut pas forcement être couturier pour participer !

Outre le poste "couture" à proprement parler, la "chaîne de production" a nécessité la mise en place d'un poste "découpe" et d'un poste "repassage". "Et pas mal de logistique", sourit Stéphane Beaulieu qui s'est tout de même essayé à la machine. "Cela change du quotidien, et puis j'ai été animateur dans ma vie d'avant" avant de confier que manier une machine à coudre "ne s'improvise pas". 
 
Même le Directeur Jeunesse et Sport s'est essayé à la machine à coudre.
Même le Directeur Jeunesse et Sport s'est essayé à la machine à coudre. © Sylvie Dumont-Prieux


Stéphanie Barillon, elle, s'y connaissait un peu plus. Agent administratif, elle fait partie des volontaires. Tous les jours, de 8h à 13h, elle laisse ses enfants à son conjoint en télé-travail pour venir à l'atelier s'activer à la machine à coudre. "C'est une activité que je pratique à la maison, mais aussi pour la ville en faisant chaque année des costumes pour un spectacle.
 

Plus de 1 400 masques confectionnés 


Cela fait trois semaines que le son des machines à coudre rythme le quotidien des bénévoles dans l'atelier de confection installé au Pôle animation jeunesse à Hérouville Saint-Clair (Calvados). A ce jour, plus de 1 400 masques ont été cousus, et distribués. 

Nous fabriquons en priorité pour nos seniors, les soignants et les personnes souffrant de longue maladie, mais notre objectif est d'en fournir un par habitant,
souligne Sylvie Dumont-Prieux, élue au conseil municipal, à l'initiative de la mobilisation.


Les machines ont été dénichées auprès des centres de loisirs ou de formation. "En plus des dons, la ville a acheté beaucoup de tissu et du matériel pour accroître la production."
 
Déjà 1 400 masques ont été confectionnés dans l'atelier mis en place par Sylvie Dumont-Prieux (2ème à gauche).
Déjà 1 400 masques ont été confectionnés dans l'atelier mis en place par Sylvie Dumont-Prieux (2ème à gauche). © Sylvie Dumont-Prieux
 

La couture tisse des liens 

"Dans l'atelier, cela respire la bonne humeur", raconte Stéphanie Barillon. "C'est sympa de travailler ensemble. Chacun a sa tâche, de la découpe, au retrait des fils de couture. C'est une belle expérience."

L'atelier, un lieu de confection mais aussi de partage. "La costumière du Centre dramatique de Normandie est même venue à titre personnel nous donner des conseils, c'est quand même mieux qu'un tuto sur internet !", se réjouit Stéphanie. 

Stéphane Beaulieu parle lui de "moments partagés entre agents mais aussi avec les habitants". Des habitants pour qui un atelier est aussi l'occasion de rompre l'isolement. "Une dame âgée est venue ce matin proposer ses services, raconte Stéphanie Barillon. Elle nous a dit qu'elle n'en pouvait plus de la solitude !

Pour être bénévole, contacter Mme Dumont-Prieux : sdumontprieux@herouville.net

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter