François Geindre, père fondateur du renouveau d'Hérouville-Saint-Clair, est mort

Maire d'Hérouville-Saint-Clair pendant 30 ans et figure du PS dans le Calvados, François Geindre est décédé ce lundi 2 janvier. Atteint d'un cancer, il avait 75 ans.

Hérouville-Saint-Clair vient de perdre son père fondateur. Arrivé à la tête de la commune calvadosienne en 1971 alors qu'elle comptait moins de 10 000 habitants, François Geindre a transfiguré la voisine de Caen. Avec près de 22 000 résidents, elle est désormais la deuxième ville du Calvados, la 5ème de Normandie. 

Originaire de Lorraine, François Geindre était venu à Caen pour étudier le droit. Encarté au Parti Socialiste, il fut élu maire à seulement 25 ans. Hérouville-Saint-Clair est alors en pleine expansion, mais surtout en tant que cité-dortoir, une image que l'édile s'attachera à effacer durant ses 30 années de mandat.

Un visionnaire de l'architecture entouré de pointures

Il bâtira d'ailleurs sa ville avec une certaine idée de l'esthétisme, faisant appel à des architectes de renoms comme Jean Nouvel, Allain Provost ou encore Massimiliano Fuksas. Il y implantera des équipements culturels tels que le théâtre et le Café des Images, ainsi que des administrations comme l'Inspection académique ou encore la Direction départementale et régionale du travail. 

Sous son égide, durant cinq mandats et trois décennies, Hérouville-Saint-Clair est également devenu une ville d'intégration et de grande diversité culturelle et ethnique. Socialiste et Mitterandien de la première heure mais jamais appelé à des fonctions nationales ou gouvernementales, il est tenté à la fin du siècle dernier par la grande aventure de la mairie de Caen. Mais lors de la primaire des militants socialiste, l'Hérouvillais perd face à l'ancien ministre Louis Mexandeau, rejoint en dernière minute par Philippe Duron. 

On est alors en 2001, et le baron d'Hérouville encaisse alors un double revers politique. Non seulement, il échoue à briguer le mandat caennais, mais son poulain Jeangui Le Carpentier perd la mairie d'Hérouville Saint-Clair au profit du néophyte Rodolphe Thomas. François Geindre quitte alors la Normandie pour la Bourgogne. Il y est nommé directeur régional des Affaires culturelles. Il devient ensuite Directeur de l’école d’architecture de Paris-Val de Seine de 2003 à 2008, puis inspecteur général du Développement durable jusqu’en 2014, année de sa retraite. 

Entre-temps, il avait tenté un retour en politique. En 2012, alors qu'il réside à Bénouville, il brigue un poste de conseiller municipal mais n'est pas élu. Depuis quelques années, il présidait l'APAJH (Association pour adultes et jeunes handicapés) du Calvados. Ce lundi 2 janvier, il a été emporté par un cancer. 

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité