Déconfinement : à Honfleur le chef étoilé Alexandre Bourdas va abandonner la haute gastronomie

Changement de cap pour l'un des cinquante meilleurs restaurants du monde. Le SeQuaNa va évoluer dès cet été 2020 vers une offre de restauration "plus accessible et plus décontractée"
 

Juin 2020 – Honfleur - La devanture du restaurant Le SeQuaNa et en médaillon : Alexandre Bourdas
Juin 2020 – Honfleur - La devanture du restaurant Le SeQuaNa et en médaillon : Alexandre Bourdas © Didier Meunier / R. Plumet / France Télévisions

Le restaurant est connu dans le monde entier et a une clientèle internationale. Situé dans l'estuaire de la Seine, entre Le Havre et Deauville, sous le ciel qui inspira tant de peintres impressionnistes, Le SaQuaNa fait depuis 2006 la renommée d'Honfleur.

 

Les sushis du confinement

Avec la crise sanitaire du Coronavirus et le confinement, le printemps 2020 vu stopper net l'activité des salles de  restaurants. Habitué à s'adapter aux situations nouvelles et à faire face à l'imprévu, Alexandre Bourdas, qui a travaillé 3 ans au Japon dans le restaurant de Michel Bras, a eu l'idée de mobiliser son équipe pour faire de la vente à emporter en proposant à ses clients des sushis haut de gamme.

Pendant des semaines, les commandes ont afflué et le succès a dépassé les prévisions avec la confection de plus de mille sushis par jour !

Honfleur : un nouveau concept au SaQuaNa

VIDEO : le reportage de Félix Bollez et Didier Meunier (montage : Pierre Léonard)


Un nouveau concept pour l'été 2020

Ces semaines de confinement ont fait réfléchir le chef étoilé. Comment envisager la reprise ? Dans quel contexte économique et social ? Avec quelle clientèle ?

Début juin, au premier weekend de déconfinement, Alexandre Bourdas publiait sur son site Internet l'annonce suivante :

"Le SaQuaNa n’est plus une table gastronomique".

"Je continuerai de cuisiner dans le même lieu et proposerai une offre de restauration plus accessible,
plus décontractée et toujours à partager.On y retrouvera les incontournables du SaQuaNa revisités, la cuisine directe et instinctive que je réservais jusqu’à présent à ma famille et mes amis, des nouveautés et à la demande générale des sushis..."

En attendant la réalisation de ce projet dans le courant de l'été, le chef va continuer de proposer la vente à emporter qui plait tant. Un changement de cap, mais pas un changement dans la qualité, la volonté de sérieux, le souci du détail et la recherche de la perfection.  

A 48 ans, Alexandre Bourdas veut rester libre :

L'idée c'était de ne pas laisser l'Histoire écrire mon histoire à ma place. Je reste persuadé qu'il y a une grosse crise financière économique qui arrive sur le pays, et même sur le monde je pense, et je ne voulais pas, à long terme, réécrire le SaQuaNa dans des incertitudes, dans une perspective qui n'était pas franche.
Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa

Alexandre Bourdas
Alexandre Bourdas © Didier Meunier / France Télévisions (image extraite d'une vidéo)

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de seine déconfinement société gastronomie culture crise économique économie