En moins d'une heure, Tony Parker lève plus d'un million d'euros pour son haras normand

Reconverti dans le monde des affaires, l'ancien basketteur Tony Parker est parvenu à lever plus d'un million d'euros en 50 minutes pour financer l'agrandissement de son haras au Domaine de Quétiéville, dans le Calvados.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Une opération rondement menée. Jeudi 22 février 2024, un million d'euros ont été récoltés en moins d'une heure par l'ancien basketteur Tony Parker sur une plateforme d'investissement en ligne.

La somme doit servir à mener des travaux d'agrandissement du Domaine de Quétiéville, pour qu'il puisse accueillir 100 chevaux d'ici l'automne prochain, contre une cinquantaine actuellement.

L'ancien sportif, reconverti dans le monde des affaires, avait fait l'acquisition du Domaine de Quétiéville, situé à Belle-Vie-en-Auge (Calvados), en 2021, aux côtés d'un autre basketteur, Nicolas Batum, membre des 76ers de Philadelphie. Ce dernier est né à Lisieux, à quelques kilomètres du domaine.

2 800 investisseurs

Tony Parker avait invité ses fans et les amateurs du monde chevalin à investir via la plateforme de levée de fonds Bricks.co, dont il est l'ambassadeur.

Pourquoi faire appel au financement du public ? Pour "aider à la démocratisation de l’univers des courses, de l’élevage et du jeu", répond la star du basket. La promesse de rendement pour les investisseurs du projet est de 8%. À titre de comparaison, le livret A ne permet que 3% de rendement.

Et le coup de communication est un succès : 2 800 investisseurs particuliers ont répondu présent, informe Bricks.co, pour un investissement moyen de 350 euros. "70% du financement a été collecté en seulement cinq minutes", détaille Cédric O'Neill, le président de Bricks.co. L'objectif de près d'un million d'euros (1 072 000 euros) a été atteint en "moins de 50 minutes", indique-t-il.

L'investissement doit servir à agrandir le domaine, de 83 à 110 hectares, et à construire des boxes d'élevage pour chevaux, précise Tony Parker. "Notre ambition est que les élèves du Domaine de Quétiéville brillent au plus haut niveau et nous visons plus particulièrement les courses d’ici deux ans", a déclaré le sportif après la levée de fonds.