"Michel Onfray fait le jeu du FN", les explications de Libération

Publié le Mis à jour le
Écrit par Xavier Collombier
5 pages sont consacrées à Michel Onfray ce mardi dans Libération.
5 pages sont consacrées à Michel Onfray ce mardi dans Libération. © XC

En 5 pages Libération ce matin et son directeur de rédaction Laurent Joffrin répondent au philosophe normand suite à une interview au Figaro." Notre peuple est oublié au profit de micropeuples de substitution" expliquait-il sur la crise des réfugiés.

Le peuple français est méprisé depuis que Mitterrand a converti le socialisme à l'Europe libérale en 1983. Ce peuple, notre peuple, mon peuple, est oublié au profit de micropeuples de substitution : les marges célébrées par la pensée d'après 68 - les Palestiniens et les schizophrènes de Deleuze, les homosexuels et les hermaphrodites, les fous et les prisonniers de Foucault, les métis d'hocquenhem et les étrangers de Schérer, les sans-papiers de Badou. Il fallait, il faut et il faudra que ces marges cessent de l'être, bien sûr, c'est entendu, mais pas au détriment du centre devenu marge : le peuple..."

L'interview de Michel Onfray, le 10 septembre, en pleine crise des réfugiés-migrants, au Figaro a été ressentie comme "un ralliement indirect aux obsédés de l'identité" par Libération .
Sur 5 pages, le quotidien de gauche apporte ses "réponses" au philosophe médiatique. Laurent Joffrin, le directeur de la rédaction, reprend tous les points de l'argumentaire du créateur de l'université populaire de Caen.
  • "Quand Onfray parle de "mépris du peuple", il ne vise qu'une seule chose : l'immigration et ses répercussions sur l'identité nationale Ceux qui acceptent ou encouragent l'immigration  "méprisent le peuple" et ceux qui la combattent en sont les meilleurs représentants. Telle est l'idée de base" argumente Joffrin.

C'est à ce peuple que parle Marine Le Pen. Je lui en veux moins qu'à ceux qui la rendent possible. Ce peuple Old School se voit marginalisé alors que les marges deviennent le souci français prioritaire, avec grandes messes cathodiques de fraternités avec la population étrangères accueillies devant les caméras du 20 heures"

Onfray dans le Figaro.
  • "Croit-il vraiment que si l'on faisait partir quelques millions d'immigrés (..) on réglerait la question du chômage, de l'équilibre de la Sécurité sociale ou encore celle des banlieues difficiles ? Si oui, qu'il le dise : le débat sera clarifié. Si non, qu'il cesse de se faire l'auxiliaire du lepénisme". Conclut Laurent Joffrin.
Michel Onfray n'a pas répondu pour le moment à Libération. Sur Twitter, le numéro deux du Front National, Florian Philippot apporte son soutien au philosophe.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.