Cet article date de plus de 3 ans

A Trouville, une exposition sur les traces de l’affichiste Raymond Savignac

L’œuvre de Raymond Savignac, intimement liée à Trouville n’a cessé d’inspirer d’autres artistes. Jusqu’au 4 novembre, le Japonais Tsuyoshi Fukuda expose à la galerie du musée. Des coups de crayons similaires pour deux artistes qui ne se sont jamais rencontrés.

 
Les affiches de Raymond Savignac recouvrent les murs de Trouville
Les affiches de Raymond Savignac recouvrent les murs de Trouville © Bertrand Goulet
Il suffit de lever les yeux pour apercevoir ses dessins. A Trouville, les affiches de Raymond Savignac sont un peu partout sur les murs. La ville et l’artiste sont intimement liés et à jamais. Il y a même une promenade à son nom. Raymond Savignac aura passé 23 ans de sa vie à Trouville.
 

  « Fukuda comme Savignac portent un regard sur notre société »


L’humour de ses célèbres affiches n’aura cessé d’influencer d’autres artistes comme le Japonais Tsuyoshi Fukuda dont le travail est exposé dans la galerie du musée de Trouville. « On reconnait une forte influence dans ses affiches. Il y a les animaux évidemment, qui sont humanisés. Et puis, à travers leurs dessins, Fukuda comme Savignac portent un regard sur notre société » explique Mireille Grosjean, conseillère municipale déléguée au musée et aux conférences.
 
Tsuyoshi Fukuda avait en tout cas un avis bien tranch sur la ville de Trouville : « Je pense que la ville est un poisson. Je vais réfléchir à ce sujet quand je serai de retour au Japon. Mais pour moi, les piétons sont des poissons. » Pas étonnant de retrouver ses motifs dans une grande partie de l'exposition.

Visible, jusqu'au 4 novembre, l'exposition offre également des activités autour des artistes et du Japon. Elles sont à découvrir en cliquant sur ce lien : ici.

Retrouvez le reportage d'Hélène Jacques et Bertrand Goulet : 
 

Avec l'interview de : 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture expositions