L'université populaire de Michel Onfray en sursis ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par CM

La 13e saison de l'université populaire s'est achevé ce lundi soir avec un cour de son fondateur, le philosophe de Michel Onfray. Dans la salle, beaucoup d'émotion car la belle aventure pourrait peut-être s'achever brutalement.

"Merci à vous, je reviendrai, ce n'est pas fini" déclarait lundi soir, Michel Onfray, un peu ému face à une salle debout alors que s'achevait la 13e saison de l'université populaire de Caen. Pour la suite, le philosophe ne craint pas la panne d'inspiration: il estime avoir de quoi faire encore six ans de cours en s'appuyant sur sa "Brève encyclopédie" dont le premier des trois tomes, "Cosmos", est déjà paru. La belle aventure, qui à l'origine ne devait durer que quatre saisons, pourrait encore connaître plusieurs saisons. S'il n'y avait pas de problème d'argent.

Socrate est l'un de ses modèles. Pour Michel Onfray, la gratuité est un principe non négociable de l'université populaire. "Pendant des siècles, la philosophie c'était s'adresser au peuple, au plus grand nombre, aux gens modestes", plaide-t-il. Tout au long de l'année, ce sont 127 cours qui ont été dispensés bénévolement par différents intervenants. Plusieurs partenaires, des collectivités locales, des lieux culturels, France Culture et même une entreprises privée, apportent une aide financière pour payer le transport et l'hébergement des conférenciers.

Jusqu'à présent cette aide consistait aussi à mettre à disposition des lieux pour accueillir les cours de l'université populaire de Caen. Mais ce soutien est récemment remis en question. "Quand on est dans un lieu et qu'on nous dit: va falloir trouver 22 000 euros pour avoir le droit de continuer à travailler bénévolement, on se dit non, je ne vais pas repartir à revendre des parapluies pour faire ce genre de choses", expliquait lundi soir à notre équipe avec une certaine amertume le philosophe au Théâtre d'Hérouville-Saint-Clair. Si le point final de l'université populaire n'a pas encore été posé, il reste encore beaucoup de points de suspension.


Reportage de Sabine Daniel et Cyril Duponchel
Intervenant:
- Michel Onfray, philosophe

durée de la vidéo: 02 min 15
L'université populaire de Michel Onfray en sursis ?