REPLAY-Municipales 2020 à Vire : ce qu'il faut retenir du débat du second tour

Le maire sortant Marc-Andreu sabater n'a pas réussi à réitérer l'exploit de 2014 avec une première élection dès le premier tour. Le candidat passé à La République en Marche a tout de même une avance confortable au soir du premier tour. Mais 3 mois après et une crise sanitaire passée, qu'en est-il? 
Sur le plateau de France 3 Normandie, les trois candidats du second tour à Vire.
Sur le plateau de France 3 Normandie, les trois candidats du second tour à Vire. © France Télévisions

Elu dès le premier tour en 2014 pour succéder à l'emblématique maire de Vire, jean -Yves Cousin, resté en poste de 1989 à 2014, Marc-Andreu Sabater a eu quelques difficultés cette fois à rassembler. Et c'est une triangulaire qui se présentent aux électeurs pour ce second tour des élections Muncipales 2020 : la candidate écologiste, Cindy Baudron ayant décidé de se maintenir avec près de 12 % des voix.

Vire, ce qu'il faut retenir du débat du second tour des Municipales :

Les trois candidats accusent le coup d'une campagne dfficile. "Pas de porte à porte, des réunions en webcam", c'est quand même particulier affirme Pascal Martin, arrivé en seconde position. Médecin, il a été au contact des malades du Covid-19 ces dernières semaines et il raconte qu'il a soigné une personne de sa liste, elle-même atteinte.

Le sortant Marc Andreu Sabater a lui tenu son rôle de maire pendant la crise, "avec des réunions chaque jour à 9h, en mairie". 

Ce second tour devait -il avoir lieu ? " Nous on le regrette, on n'était pas pour", rappelle l'écologiste Cindy Baudron, qui avec ses 12% a choisi de se maintenir et d'imposer une triangulaire "pour que Vire devienne la première ville de la transition écologique dans le Calvados"

Le dessin de Chaunu sur ce second tour à Vire : la porte Horloge, emblème de Vire, va t'elle basculer ? Et de quel côté ? Gauche ou droite ?
Le dessin de Chaunu sur ce second tour à Vire : la porte Horloge, emblème de Vire, va t'elle basculer ? Et de quel côté ? Gauche ou droite ? © Chaunu

La Santé : l'hôpital va t-il résister ?

C'est un point noir à Vire. La fusion de l'hôpital de proximité avec Flers est à l'origine de beaucoup de frustrations dans la ville. Est-on bien soigné à Vire ? Pourquoi faut-il faire autant de kilomètres pour accoucher ( fermeture de la maternité en 2013), etc...

A cela les trois candidats n'apportent pas le même projet d'avenir.

Pour marc Andreu Sabater, qui est aux commandes des dossiers depuis 6 ans : "il ne faut pas s'imaginer qu'on retrouvera un jour l'hôpital d'avant. C'est terminé. L'hôpital est endetté et ne peut rien investir jusqu'en 2035. Il vit sous les perfusions de l'ARS."

Une situation mal appréciée par le Dr Pascal Martin qui, en plus, y travaille :

C'est quand même possible pour un maire qui siège au conseil d'administration et qui le préside de s'opposer à l'ARS et de discuter les projets . Il faut  que l'hôpital retrouve des forces.

Pascal Martin

Un souveraineté de l'ARS dénoncée aussi par la candidate écologique. Elle rejoint le candidat de la droite,Pascal Martin, sur le sujet.

On subit des choix nationaux. Le maire doit être capable de dire non

Cindy Baudron

REVOIR- Le débat du second tour à Vire

L'après-crise Sanitaire

On a exonéré les commerces d'un certain nombres de taxes, pour aider. On ne peut pas voter d'aide directe, c'est une compétence de la Région. On fait autant que possible pour aider les entreprises de Vire Normandie

Marc Andreu Sabater

Satisfait de voir qu'avec le confinement, les gens ont repris l'habitude de consommer en centre-ville, Pascal Martin souhaite que ça dure. Cindy Baudron veut soutenir le manger et produire local, son dada, bien avant la crise.

Et Guy Degrenne menacé avec un trou de 10 millions d'Euros ? Une question importante pour Vire. Guy Degrenne c'est une locomotive et 300 emplois. Le maire sortant et son principal opposant, Pascal Martin, se veulent l'un et l'autre rassurant sur le dossier. Des discussions sont en cours avec les banques. 

La question des transport : une ville pour la mobilité 

Tous sont d'accord sur un projet qui ne fait pas débat : il faut que la ville rachète la gare pour en faire une grande plateforme mutimodale. Location de voitures électriques, de vélos à assitance électrique, etc. "Il faut pouvoir partir de là en descandant du Paris-Granville", confie Marc Andreu Sabater. 

"Oui c'est redynamisant pour le quartier", poursuit Pascal Martin. 

Sécurité : une police Municipale ?

Cyndy Baudron s'y oppose formellement : " Pour nous, il y a d'autres priorités en terme de budget. Attendons déjà le bilan financier de la crise Covid. Je préfère salarier des médecins, par exemple. C'est à l'Etat de se charger des questions de sécurité"

Mais la ville de Vire a perdu sa police nationale , et sa gendarmerie a du mal à assurer toutes les missions : "J'envisage de créer 4 ou 5 postes avec des agents de Police municipale qui ne seront pas armés. Ils feront surtout un travail de proximité", propose Pascal Martin. Un nouveau service envisagé aussi par Marc Andreu Sabater qui souhaite également développer la surveillance par caméras, déjà en place. 

 

Rappel, les résultats du premier tour de Municipales 2020 à Vire

La liste de Marc ANDREU SABATER - LREM arrive en tête du scrutin au premier tour avec 44,96%
La liste de Pascal MARTIN - DIVERS obtient 33,79% des voix
La liste de Cindy BAUDRON - DVG : 11,69%

La liste de Jean-Philippe ROY - RN : 6,85%
La liste de Jérémy FOLLY - MODEM : 2,7%

© France 3 Normandie

Vire 

La sous-préfecture du Calvados, se situe au coeur du bocage normand, aux confins de la Manche - Vire Normandie est son vrai nom depuis la Réforme territoriale.

La ville recense 17 000 habitants. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections