Cet article date de plus de 5 ans

Cherbourg: migrants et demandeurs d'asiles en mal d'avenir

Depuis le début de l'année, des migrants affluent sur Cherbourg. Ils sont pris en charge par l'association Itinérance qui, au quotidien, gère aussi les demandeurs d'asile, installés depuis plusieurs années sur place. 

Dans une église désaffectée à Cherbourg, une centaine de migrants a récemment trouvé refuge. Chassés de Calais, ils ont rejoint le port du Cotentin dans l'espoir de passer en Angleterre. Depuis le mois de septembre, de nombreuses personnes tentent leur chance. La plupart souhaitent traverser la Manche. En attendant d'y parvenir, ils logent, au petit bonheur la chance, dans des conditions précaires. Dans l'église squattée, un cas de gale a été signalée. Au sein des associations, des migrants de passage croisent la route des demandeurs d'asile.


Des migrants et des demandeurs d'asile

Ils sont sept à avoir quitté le squatt afin de rejoindre les demandeurs d'asile. L'association Itinérance dispense, chaque jour, des cours de Français, à une quinzaine de familles. Ces syriens ne cherchent pas à quitter la France. Certains arborent d'ailleurs fièrement leur titre de séjour, obtenu après des années de procédure, et grâce à l'aide juridique de l'association. Aujourd'hui, la structure est débordée par un nouvel afflux de migrants qui n'est pas inédit.


Reportage Sylvain Rouil et Claude Leloche


durée de la vidéo: 01 min 55
Gestion des migrants à Cherbourg

Claudie Rault-Verprey: président de l'association Itinérance

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
immigration société culture éducation solidarité transports maritimes économie transports