REPLAY - Coronavirus, 97 cas en Normandie : écoles, santé, élections municipales, les mesures prises dans la région

Conférence de presse exceptionnelle sur le coronavirus avec le préfet de Normandie, la directrice de l'ARS et la rectrice de l'académie de Normandie, vendredi 13 mars 2020. / © Charly Triballeau / AFP
Conférence de presse exceptionnelle sur le coronavirus avec le préfet de Normandie, la directrice de l'ARS et la rectrice de l'académie de Normandie, vendredi 13 mars 2020. / © Charly Triballeau / AFP

Le Président a durci les mesures pour lutter contre le COVID-19, jeudi 12 mars : fermeture des établissements scolaires, protection accrue des plus fragiles, maintien des élections municipales... Le préfet de Normandie, la directrice de l'ARS et la rectrice d'Académie font le point vendredi 13 mars.

Par Olfa Ayed

Après l’allocution présidentielle du jeudi 12 mars, des mesures exceptionnelles ont été prises pour lutter contre la propagation du coronavirus : fermeture des crèches, écoles, collèges, lycées et universités, "jusqu'à nouvel ordre", protection des publics les plus fragiles... Des mesures qui bouleversent le quotidien de tous.

97 cas en Normandie

Vendredi 13 mars, le Préfet de la région Normandie et de la Seine-Maritime, Pierre-André Durand, la directrice de l’ARS de Normandie, Christine Gardel et la rectrice de l’Académie de Normandie, Christine Gavini-Chevet, font un point sur la situation dans la région où désormais "97 personnes sont touchées. Deux patients sont en réanimation", annonce la directrice de l’ARS.

REPLAY - Conférence de presse exceptionnelle sur les mesures prises en Normandie


Fermeture des établissements scolaires : qu'en est-il de la continuité des cours ?

"Les écoles et collèges accueilleront les élèves [dont les parents sont des personnels soignants] par groupe de 10 maximum", selon les premières déclarations du préfet de Normandie. La rectrice Christine Gavini-Chevet annonce que cette situation particulière dans les écoles doit durer :
 

Nous allons vers plusieurs semaines de “non-accueil” des élèves dans les établissements scolaires


Plusieurs solutions seront apportées au élèves pour assurer la continuité des cours. La rectrice évoque deux solutions :

Certains élèves travailleront via des plateformes numériques : les ENT  (...) Les élèves pourront aussi travailler via le CNED et le dispositif “ma classe à la maison"
 


Le CNED, spécialisé depuis 1939 aux cours à distance est prêt à accueillir de nouveaux élèves : "Le CNED est préparé pour cette situation. Il y a eu des tests réalisés la semaine dernière."  Toujours selon la rectrice, pour ce qui est de l'orientation post-bac, la plateforme numérique est toujours active : "Parcoursup n’est pas perturbé, le dispositif est maintenu normalement". Pour ceux dont la liaison numérique est difficile, "certains cours seront donnés par des polycopiés via la mairie et les parents pourront les récupérer sur place", annonce la rectrice d'Académie. Toujours selon la rectrice, pour ce qui est de l'orientation post-bac, la plateforme numérique est active :

Parcoursup n’est pas perturbé, le dispositif est maintenu normalement


"Les universités travaillent sur des plateformes pour créer des classes virtuelles", précise Christine Gavini-Chevet.

Il n’y aura pas de rupture dans le versement des bourses pour les élèves qui en bénéficient
 

Système de santé, dépistages ...

"Nous avons déclenché le plan blanc au niveau 2, c’est à dire que nous repoussons les interventions médicales non urgentes pour conserver nos lits de réanimation pour les cas urgents", souligne Christine Gardel de l'ARS Normandie. Place est donc faite dans les hôpitaux pour anticiper l'arrivée de patients atteint du COVID-19. "Les personnels soignants sont également plus largement dépistés", précise la directrice de l'ARS.
 


"Au niveau régional, nous cherchons tous les stocks de masques disponibles", déclare Christine Gardel, en réponse au manque de masques chez les professionnels de santé et dans les pharmacies. La directrice de l'ARS se veut rassurante : "Nous ne sommes pas en pénurie de médicaments en Normandie. Nous devons être attentifs aux consommables".

En ce qui concerne le dépistage du virus, la directrice de l'ARS prévient : "Douze laboratoires publics peuvent dépister le COVID-19. Actuellement nous réservons le dépistage pour les personnes qui pourraient avoir des complications". 


Les laboratoires privés pourront bientôt dépister le COVID-19

Déroulement des municipales

Le premier tour des municipales est quand à lui maintenu le 15 mars prochain. Le préfet de Normandie précise les précautions prise pour ce jour électoral :

Nous avons donné nos recommandations aux municipalités pour que les élections du 15 mars se passent le mieux possible. Il s’agit d’appliquer les gestes barrières
 

Replay - Revoir notre émission spéciale Ensemble c'est mieux sur l'épidémie de coronavirus (vendredi 13 mars 10h40-11h25)

 
Ensemble c'est mieux : émission spéciale coronavirus - Vendredi 13 mars 10h40 - 11h40

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus